mylovehair.com
Infos Mode

Antidote Studio lance son premier accessoire vegan (et gender-free)


Avec ses points de vente conséquents – Le Printemps, The Webster Miami
et Los Angeles, Jogging Marseille, United Legends – et son eshop bien
achalandé, Antidote Studio atteste la vigueur de son activité avec une
ligne « Merch » et une collection de prêt à porter haut de gamme,
renouvelée chaque saison : la nouvelle collection printemps-été met ainsi
à l’honneur des hoodies sans manches, sur lesquels se détachent
l’inscription « Do The Right Thing » en hommage au film de Spike Lee.

Cette entité commerciale est une émanation d’Antidote Magazine, revue de
mode luxueusement réalisée et audacieusement pensée. Un magazine fondé en
2010 par le photographe Yann Weber qui dirige également la publication.
Mettant en lumière sans fébrilité des points de vue véritables sur la mode
en interrogeant constamment les notions de genre ou d’individualité,
l’entrepreneur-créateur a en effet souhaité étendre dès 2018 l’essence du
magazine dans les activités du studio.

Une marque plurielle

« Plus qu’une publication bi-annuelle, Antidote est une marque
plurielle, ancrée dans son monde et son époque » affirme Thomas Delage,
directeur des événements et de la communication. « Une marque plurielle
qui, il faut le préciser, a mis en avant, bien avant que ce ne soit dans
l’air du temps, les interrogations liées à la diversité ou l’écologie. »
Marque plurielle mais ADN unique. Si la marque Antidote fédère une
communauté à travers des collections de vêtements, des plateformes
digitales et des événements, le résultat, nécessairement iconoclaste,
constitue une prise de parole conforme aux partis pris de la revue qui fait
vivre chaque saison le regard d’un artiste – de Giampaolo Sgura à Hans
Feurer en passant par Victor Demarchelier – en veillant scrupuleusement,
depuis sa fondation, à s’éloigner des diktats en vigueur dans les
traditionnelles revues de mode.

Alors que le magazine a célébré cet hiver ses 10 ans avec une
ambitieuse édition Statement, le studio a confirmé la solidité de ses
engagements avec le lancement ce printemps d’un premier sac vegan et
gender-free. Baptisé Kiss Kiss, cet accessoire accessible (180 euros le
petit modèle de 15 cm, 210 euros le grand modele de 20 cm) puise ses lignes
saccadées dans les soubresauts graphiques des BPM, ces fameuses unités de
mesure utilisées pour exprimer le tempo de la musique ou le rythme
cardiaque. Il est incarné par Ichon, chanteur-rappeur originaire de
Montreuil qui, à travers son style musical et vestimentaire, brouille
volontiers la frontière entre la virilité et la féminité, s’affranchissant
allégrement des codes du rap. Une marque décidément en phase avec sa
philosophie et ses valeurs.

Crédit photo : Antidote, Yann Weber



Source link

Autres articles

Soldes d’été : où en est-on ?

info mode

A Leicester, le fléau de l’exploitation des petites mains du textile

info mode

une édition réussie grâce à un système fédérateur

info mode

L’offre de Pierre Mestre retenue pour la reprise d’Orchestra-Prémaman

info mode

que révèlent les campagnes de mode sur notre époque ?

info mode

Kering poursuit son désengagement de l’équipementier sportif Puma

info mode