mylovehair.com
Infos Mode

après le succès hivernal, travailler d’arrache-pied pour l’automne


De nombreux acheteurs italiens et étrangers ayant visité la plateforme B2B (business to business) de White ont pu y découvrir les collections automne/hiver des marques sélectionnées avec le plus grand soin par l’équipe de Massimiliano Bizzi, fondateur du salon de la via Tortona.  « Le nouveau DPCM (décret du président du conseil des ministres) ne nous a pas permis de tenir notre salon dans le Fashion District Tortona. Nous avons donc jugé bon de continuer à soutenir nos PME par un projet marketing qui mette en avant et valorise les créations made in Italy superbes et de qualité réalisées par des entreprises poursuivant des objectifs de développement durable, que nous avons qualifiées d’artisans évolués. Nous avons soutenu leur créativité en facilitant l’accès à ces marques pour les acheteurs, en guidant ces derniers dans notre plateforme B2B et en créant du contenu, des vidéos et des interviews pour promouvoir l’excellence de chaque entreprise », explique Massimiliano Bizzi, fondateur de White Milano.

M. Bizzi poursuit : « Afin que l’offre proposée aux acheteurs soit encore plus intéressante, nous travaillons désormais à la sélection des meilleures marques du marché, comme nous avons l’habitude de le faire. »

Carlo Maria Ferro, président d’Ice-Agenzia, une institution apportant son soutien à la manifestation milanaise depuis plusieurs éditions, fait également preuve d’optimisme quant à l’avenir et au retour à la normale dans les prochains mois. « Les Kpi (Key Performance Indicators) de référence ont été largement dépassés : environ 180 entreprises de mode féminine et d’accessoires sont entrées en contact avec 8 000 visiteurs uniques pendant la Fashion Week de Milan, en février dernier », a déclaré M. Ferro, satisfait d’avoir pu constater les progrès réalisés par le salon en termes de visites et d’intérêt des acheteurs envers les marques présentes sur la plateforme. « Nous continuerons probablement dans les prochains mois à organiser des salons numériques accompagnés de quelques présentations et événements physiques, mais par la suite, nous reviendrons aux salons physiques. Toutefois, le numérique perdurera pour offrir de plus grandes opportunités commerciales aux entreprises et aux marques de mode en permettant d’élargir le champ d’action à toutes les personnes ne pouvant être physiquement présentes à l’événement. À cette fin, nous avons lancé Fiera Smart 365, un outil permettant aujourd’hui d’organiser des salons numériques ou hybrides, puis d’amplifier dans le futur l’impact des salons internationaux sur les marchés étrangers. »

Durant le salon, qui s’est tenu du 25 au 28 février, les chiffres détaillés du trafic sur le nouveau site web de White indiquent une augmentation atteignant plus de 8 000 visiteurs uniques par jour et un temps de visite moyen de 2,5 minutes. Les réseaux sociaux ont quant à eux enregistré une augmentation de 400 % par rapport à l’édition précédente, avec plus de 3 000 personnes connectées pour suivre les webinaires. Le travail numérique sur les PME s’est poursuivi tout au long des mois de mars et d’avril pour soutenir les entreprises dans les campagnes de vente B2B.

« Comme à notre habitude, nous travaillons actuellement à la sélection des meilleures marques du marché afin de proposer une offre encore plus intéressante aux acheteurs, qui, nous l’espérons, pourront revenir visiter notre salon. Nous sélectionnons pour ce faire de nouveaux designers de notre palette de marques, avec enthousiasme et la volonté de nous relancer », ajoute M. Bizzi. Depuis le début de la pandémie, nous travaillons avec des show-rooms et des détaillants, mus par la conviction que nous ne pourrons surmonter ce moment historique très difficile que si nous œuvrons dans la même direction. En septembre, nous pourrons compter sur le soutien des institutions, d’Ice-Agenzia, de Confartigianato et de la municipalité de Milan. »

Par exemple, Confartigianato a déclaré, via son président Marco Granelli, que « la mode est le secteur manufacturier souffrant le plus de la crise. En 2020, ce secteur a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de 17,9 milliards et une diminution de ses exportations de 11,2 milliards. La phase de reprise sera longue et complexe, mais pour nous relever, nous devons nous appuyer sur deux éléments : la capacité à innover, qui concerne déjà 46,8 % des entreprises du secteur, et l’orientation en faveur de l’environnement, dans laquelle 62, 8 % de petites entreprises du secteur se sont déjà lancées en mettant en œuvre des stratégies visant à réduire l’impact environnemental de leurs activités. »

En somme, White a passé avec brio le test du « numérique », conjugué aux efforts réalisés en matière de durabilité et au soutien aux petites et moyennes entreprises, comme en témoignent les propos tenus par les organisateurs de la manifestation et des importantes institutions impliquées. Milano Loves Italy, le mouvement promu par WHITE et CSM-Camera Moda Showroom, a également contribué au succès de la manifestation, avec le soutien de la CNMI (Chambre nationale de la mode italienne), de CBI-Camera Buyer Italia, de Confartigianato Milano Monza e Brianza, d’Alined Network et de Niam-Nazionale Italiana Agenti Moda. Le projet prévoit également la participation de la municipalité de Milan.

Le mouvement a réalisé un court métrage afin de transmettre un message d’espoir et de positivité. Ce court métrage, intitulé « This is Milano » et réalisé par Mantra-Mezcal, Fred Cavallini et Filippo Pax, a été tourné dans les endroits les plus emblématiques de la ville qui dégagent une atmosphère encore plus singulière durant la fashion week.

Le message porté par le film est direct et joue sur l’émotion : il est temps de renaître ! Milan, capitale de la mode et du design, ne baisse pas les bras et affiche sa splendeur, qui parfois reste silencieuse, puis explose de manière inattendue, une ville dynamique, trépidante comme elle l’a toujours été, en évolution perpétuelle après les combats incessants. Afin de se relever toujours plus belle qu’auparavant. Tel est en substance le storyboard créé par les deux réalisateurs Cavallini et Pax qui ont su révéler, par les mots et les images, le concept d’une Splendeur résiliente.

Gigliola Maule, présidente de Csm-Camera Showroom Milano, s’est également exprimée sur Milano Loves Italy et sur la volonté de reprendre les activités :
« Milan s’est endormie par la force des choses, mais elle éprouve une volonté farouche de revenir à la vie. Nous travaillons sur divers projets et, dans l’objectif d’une reprise, nous avons adhéré au mouvement Milano Loves Italy créé par White pour promouvoir le réveil de la ville de Milan. Grâce à ce mouvement, nous organisons une série d’événements qui bénéficieront du soutien de la ville de Milan. Nous souhaitons rendre Milan plus vivante que jamais en septembre, en créant des collaborations avec la gastronomie et le design, secteurs représentant l’excellence de l’art de vivre italien. Les acheteurs étrangers aiment Milan depuis toujours. Cette ville est l’une de leurs destinations favorites, non seulement pour y réaliser leurs achats, mais également pour goûter à la dolce vita. »

Les projets numériques de White sont toujours en cours de réalisation et son équipe travaille au développement du storytelling et de la communication de ses entreprises via le numérique, mais en espérant également une réouverture du salon in situ en septembre 2021.



Source link

Autres articles

Quatre tendances de développement durable au service de la réussite des marques de mode et des distributeurs

info mode

priorités Marketing pour 2021 dans le Retail

info mode

Creating a future beyond today

info mode

Les fugues enchantées des fashion weeks de Londres et New York

info mode

Marks and Spencer en perte semestrielle pour la première fois

info mode

Man/Woman rejoint Who’s Next et Première Classe aux Tuileries

info mode