mylovehair.com
Infos Mode

ce qui attend l’industrie de la mode en 2022


Paris – Après une crise sanitaire dévastatrice pour
l’industrie mondiale de la mode, la reprise attendue en 2022 pourrait pâtir de
tensions dans la chaîne d’approvisionnement qui tireront les prix vers le
haut, affirme une étude qui souligne le retard du secteur en matière de
développement durable.

Le secteur devrait renouer avec la croissance l’an prochain, avec des
ventes en hausse de “3 pour cent à 8 pour cent” par rapport à 2019 et une reprise qui s’annonce
plus forte en Chine et aux États-Unis qu’en Europe, selon le rapport 2022 sur
l’état de la mode publié jeudi par le site spécialisé The Business of Fashion
(BoF) et la société de conseil McKinsey.

Possible augmentation des prix de vente

Mais les tensions dans la chaîne d’approvisionnement seront le principal
défi pour l’industrie textile l’an prochain, mettant en péril le dynamisme de
cette reprise, selon cette enquête menée auprès de quelque 220 dirigeants
d’entreprises et experts de la mode à travers le monde.

Les deux tiers (67 pour cent) des chefs d’entreprises interrogés s’attendent ainsi à
“devoir augmenter leurs prix de vente l’an prochain”, du fait de ces
difficultés, précise le rapport, et 87 pour cent anticipent des pressions sur leurs
marges, en raison de difficultés dans leurs approvisionnements.
“Une pénurie de matières premières, des engorgements dans l’acheminement
des produits et des coûts de transport maritime en hausse devraient faire
grimper les coûts et compliquer l’ajustement entre l’offre et la demande,
forçant les entreprises à augmenter leurs prix de vente”, affirme le rapport.

Cet article pourrait aussi vous intéresser :

Cette combinaison de facteurs pourrait « devenir un problème de long terme », et les 67 pour cent des dirigeants interrogés qui jugent inévitable de relever leurs prix en 2022 évaluent cette hausse à environ 3 pour cent. Mais elle pourrait aller jusqu’à 10 pour cent ou davantage, estiment 15 pour cent des chefs d’entreprises. Et si 60 pour cent de ces dirigeants d’entreprises affirment avoir investi dans le recyclage dans le but de réduire l’impact négatif de leurs activités sur l’environnement, seuls 12 pour cent voient le développement durable comme une opportunité de croissance. Or l’industrie de la mode « produit quelque 40 millions de tonnes de déchets textiles par an, qui finissent soit dans des décharges, soit incinérés, et consomme de vastes quantités d’eau, de terres et de matières premières », souligne le rapport. Recycler ses matières premières afin qu’elles puissent être réutilisées est un enjeu majeur pour réduire cette ponction sur les ressources naturelles et limiter les déchets textiles, dit-il. (AFP)



Source link

Autres articles

BARTS maillots de bain; pour chaque femme et chaque silhouettes

info mode

Les temps forts de la fashion week SS21 Homme

info mode

ASOS va essayer la mode circulaire et durable

info mode

Les exportations horlogères suisses bondissent de 4,8 pour cent en octobre

info mode

l’ancien agent de mannequins Jean-Luc Brunel de nouveau mis en examen

info mode

LVMH demande aux employés du joaillier Tiffany de revenir au bureau

info mode