mylovehair.com
Infos Mode

c’est peut-être un détail pour vous…


Le premier ministre Jean Castex, à Paris, le 7 janvier 2021.

Symphonie en Covid-19

Est-ce un premier ministre ou un chef orchestre ? Vitupère-t-il devant une énième question pénible sur la pandémie ou bat-il la mesure pour ses musiciens ? En ce jour de conférence de presse sur le Covid-19, Jean Castex ne lésine pas sur les effets de manches pour faire entendre la petite musique gouvernementale, nous faisant presque regretter qu’il ne porte pas une baguette dans sa main droite, comme le font les chefs d’orchestre depuis qu’un certain Guillaume-Alexis Paris inaugura la pratique en 1794… Mais Jean Castex était sans doute trop heureux d’avoir retrouvé ses lunettes.

Perdu de vue

Si vous avez raté l’épisode précédent, rappelons que les lunettes du premier ministre firent causer lors d’une conférence de presse, le 3 décembre, présentant la stratégie vaccinale du gouvernement. Avant sa prise de parole, le premier ministre chercha frénétiquement sa monture, soulevant ses notes et papiers, tâtant ses poches, alors même que celle-ci se trouvait tranquillement posée sur son nez. Il n’en fallut pas plus pour déclencher un buzz d’ampleur auquel nous refusâmes de participer. De fait, il nous arrive d’avoir Jean Castex sous les yeux sans le voir.

Ecart de conduite

A force de gesticulations, Jean Castex finit-il par convaincre son auditeur ? Dur à dire, mais il parvint assurément à nous convaincre de l’imprécision de sa tenue et de son costume. Le premier ministre présente en effet sur cette photo un colossal collar gap, soit un vide de plusieurs centimètres entre le col de la veste et celui de la chemise. Les esprits généreux diront que c’est le danger, dans le feu de l’action, quand on donne de sa personne. Les esprits lucides noteront, eux, que même au repos le premier ministre n’est pas toujours bien fagoté.

Lire aussi Darmanin, Schiappa et Lallement au commissariat : c’est peut-être un détail pour vous…

Culture Club

Au moins, la cravate du premier ministre, elle, est en place… Même en cherchant bien, on ne trouvera pas grand-chose à redire au sujet de cette cravate club sobrement nouée d’un four in hand, le plus simple et élégant des nœuds de cravate, n’en déplaise aux stakhanovistes du Windsor et autres cochonneries. On en profitera pour rappeler que les cravates club sont censées matérialiser l’appartenance à un cercle restreint, et que les toutes premières furent développées, en 1880, par l’université d’Oxford pour ses étudiants les plus sportifs. Les modèles anglais sont rayés de gauche à droite.

Roi de piques

Au-dessus de la tête de Jean Castex planent deux ombres dangereusement pointues, voire carrément menaçantes. L’avenir dira s’il fallait s’en méfier. Au présent, nous nous contenterons de préciser que ces pointes viennent traditionnellement se poser sur des hampes, les supports auxquels sont accrochés les drapeaux. Les hampes prestige, parfaites pour les cérémonies officielles et autres conférences de presse Covid-19, sont en bois et mesurent près de 3 mètres. Comptez 200 euros environ pour un beau modèle.





Source link

Autres articles

Bernard Arnault entre au capital de la holding d’Arnaud Lagardère

info mode

Boohoo connaissait les mauvaises pratiques de ses fournisseurs

info mode

Nathalie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric : La fabrique de résilience

info mode

les collections exaltantes de Christophe Josse et Sofia Crociani

info mode

Dario Argento, le maître de l’horreur italien, se lance dans la mode

info mode

Un autoportrait de Karl Lagerfeld vendu 17 980 euros aux enchères

info mode