mylovehair.com
Infos Mode

c’est peut-être un détail pour vous…


Deb Haaland (au centre),  ministre de l’intérieur, lors de son serment d’investiture à la Maison Blanche, le 18 mars 2021.

Force d’ascension

L’époque étant avare en motifs de satisfaction, réjouissons-nous de celui-ci. Le 15 mars, à Washington, Deb Haaland a reçu le feu vert du Sénat pour intégrer le gouvernement de Joe Biden. Dans la foulée, elle a officiellement été nommée ministre de l’intérieur et a prêté serment sur la bible, devant la vice-présidente Kamala Harris. A 60 ans, Deb Haaland, mère célibataire, ancienne alcoolique, ayant un temps eu recours aux bons du gouvernement pour subsister, est devenue la toute première Amérindienne de l’histoire à occuper une fonction ministérielle à Washington. Rien que ça.

Couleur locale

Deb Haaland est également devenue, ce jour-là, la toute première personne de l’histoire à prêter serment dans une ribbon skirt. Ce qui n’est pas moins un symbole. Depuis le XVIIIsiècle, ces robes, originellement confectionnées à partir de rubans importés par bateau de France aux Grands Lacs, sont la fierté des Amérindiennes.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Avant Deb Haaland, jamais un Amérindien n’avait accédé à une fonction ministérielle aux Etats-Unis »

Flamboyantes, multicolores, elles incarnent une société traditionnellement construite sur les bases du matriarcat. Ici, l’épi de maïs brodé sur le devant de la robe évoque la tribu Laguna Pueblo, au Nouveau-Mexique, dont est originaire Deb Haaland.

Pattes de velours

Puisque c’était un grand jour, Deb Haaland avait véritablement tout donné. Outre la robe, on notera le bracelet turquoise et la ceinture concho en argent, tous deux réalisés par les artisans de sa tribu, mais surtout ces spectaculaires mocassins amérindiens de couleur blanche. Confectionnés à partir d’un seul morceau de cuir, et avec une semelle souple, ceux-ci ont traditionnellement pour caractéristique d’être silencieux et de favoriser les déplacements, notamment lors de la chasse… Pour entrer au gouvernement avec fracas, c’était parfait.

Lire aussi Le rebond de Roger Federer au Qatar : c’est peut-être un détail pour vous…

Marche hésitante

Profitons de cet intermède souliers pour casser quelque peu l’ambiance en filant voir les souliers de l’homme situé sur la gauche de la photo. Cet ami de Deb Haaland avait chaussé ce jour-là l’un de ces fameux modèles hybrides associant l’esthétique souliers à l’esthétique baskets. Ses derbys, de couleur whisky, présentaient à la fois une patine sombre et une semelle Vibram blanche. Y avait-il, là aussi, un symbole ? Si c’est le cas, nous préférons clairement ne pas le connaître.

Lire aussi Ella Emhoff, belle-fille de Kamala Harris et coqueluche de la mode

Bible mouvante

La présence de Kamala Harris à proximité d’une Bible nous rappelle que, désormais, tout est sujet à caution. Ainsi, en janvier, certains supporteurs de Donald Trump ont trouvé le moyen de remettre en cause le serment de la vice-présidente américaine. En zoomant sur des photos, ils se sont convaincus qu’elle n’avait pas posé la main sur la Bible, mais sur un petit sac à main noir. La polémique fut telle que Reuters a dû publier de nouvelles images dissipant toute ambiguïté. Moralité ? Savourons pleinement cet instant de grâce, avant qu’on vienne nous le gâcher.



Source link

Autres articles

Moncler s’offre les Champs – Elysées

info mode

Bernard Arnault, insatiable empereur du luxe et croqueur de diamants

info mode

Entre luxe et artisanat, Thierry Boutemy, un amoureux des “fleurs fragiles”

info mode

Givaudan voit ses ventes dans la parfumerie re-décoller au premier semestre

info mode

« Quand j’ai vu le premier blessé, je n’ai pas eu envie de continuer à photographier, mais d’aider »

info mode

comment les marques créent-elles le changement ?

info mode