mylovehair.com
Infos Mode

Circle Sportswear donne le ton


Les consommateurs veulent acheter responsable. Cette pensée est devenue au cours de l’année le leitmotiv de bien des marques de mode. Si certaines entreprises la considèrent comme une demande à laquelle se conformer
pour mieux vendre, d’autres en font leur cheval de bataille, le cœur de leur affaire, la raison d’exister de leur
entreprise. Évitant ainsi l’écueil du greenwashing, leur storytelling n’en est que plus convainquant.
C’est dans cette seconde catégorie que se range la marque Circle Sportswear, une nouvelle marque de
mode issue de l’incubateur parisien La Caserne et qui
rassemble tous les aspects d’un business modèle aussi moderne que prometteur.

Les patrons livrent les commandes à vélo

En quelques mots, Circle Sportswear est une marque de vêtements de sports techniques,
recyclés et recyclables qui a débuté le 2 mars dernier par une campagne de précommandes sur Ulule. La société s’est notamment faite remarquer par son singulier mode de livraison :
cet été les fondateurs Romain Trébuil et Alex Auroux ont livré eux-mêmes à vélo à travers la France
les 1 500 premières commandes. En parcourant le territoire français à la rencontre de leurs clients, les entrepreneurs ont redonné de la valeur à l’étape de la livraison/réception et démontré dans le même temps leur engagement humain.

L’abonnement mensuel Circle 360

Fort de leur succès – Circle Sportswear est devenue la première marque sportswear de la plateforme participative Ulule depuis sa création en 2010 – Romain Trébuil et Alex Auroux poussent le concept de circularité un cran plus loin en misant sur le modèle de l’abonnement. Depuis début septembre, la marque propose de souscrire à Circle 360, un abonnement permettant aux utilisateurs d’échanger leurs vêtements une fois usés contre ceux de
la dernière collection, le vêtement est ensuite recyclé pour fabriquer les futures collections, être donné à des associations ou devenir des accessoires de sport, selon le choix de l’utilisateur lui-même. L’offre donne également accès à des e-books et des cours de sport.

Plus d’exemples à suivre :

Parce que Circle Sportswear semble être un modèle à suivre, FashionUnited a envoyé ses questions aux deux co-fondateurs.

A qui la marque s’adresse-t-elle ?

Circle Sportswear s’adresse aujourd’hui à 60 pour cent de parisiens et 90 pour cent de citadins à travers la France. La moyenne d’âge est de 35 ans — 65 pour cent de femmes.
Notre cible est « Lohas » (Lifestyle of Health & Sustainability) qui sont les early adopters dans le sport et l’écologie.

Vous créez en collaboration avec une communauté. Comment cela fonctionne-t-il ?

En amont, nous incluons notre communauté dans la création à travers des questionnaires en ligne pour savoir quels sont leurs besoins et leurs envies, autant en terme de style, type de coupe, technicité et usage. Nous faisons de même avec des sportifs de haut niveau qui nous accompagnent pour répondre notamment aux enjeux de technicité et de performance de nos produits.

Le 14 septembre, nous ferons également un workshop dédié au design ou nous inviterons librement notre communauté à participer. Le co-design est une évidence pour nous afin de répondre à une demande et à un besoin, et non l’inverse.

Quelle est l’avantage d’être une marque DNVB ?

Cela nous permet de mieux connaître notre communauté et d’avoir un contact direct avec nos utilisateurs, avec plus d’interactions et d’engagement. Nous pouvons également ainsi activer notre système de pré-commandes, ce qui impacte positivement notre empreinte carbone avec une réduction maximale des stocks et des invendus.

Une ouverture de boutique est-elle envisagée ?

Nous n’avons pas encore de boutique en propre, ce n’est pas notre modèle. A l’avenir, nous envisageons des pop-up pour offrir une plateforme physique à nos utilisateurs et sommes en discussion actuellement avec des revendeurs, mais nous en recherchons très peu afin de garantir une expérience utilisateur excellente.

Circle est née en 2020. Comment aborde-t-on la période de crise actuelle lorsque l’on vient tout juste de rentrer sur le marché ? La situation sanitaire n’a-t-elle eu aucun impact sur la marque et ses projets ?

Notre vision est basée sur deux fondamentaux : l’importance du bien-être et celle de l’environnement. La crise que nous traversons nous permet d’accélérer cette prise de conscience et transformation. Nous sommes persuadés que nous portons une vision partagée par un grand nombre. A nous d’être agile et résilient durant cette période pour en ressortir grandi et pouvoir diffuser plus largement nos solutions.

Crédit : Circle Sportswear



Source link

Autres articles

L’actrice Emma Watson, nouvelle administratrice du groupe de luxe Kering

info mode

Hermès crée une performance “Hors champs”

info mode

De quelle ampleur sera la vague de faillite dans la mode dans les mois à venir ?

info mode

Kering s’engage aupres des LGBTQIA+ et célèbre le « Pride Mouth »

info mode

collection très personnelle pour Emilio de la Morena

info mode

Lumières et catharsis au premier défilé de Dior post-Covid en Italie

info mode