mylovehair.com
Infos Mode

Comment la start-up Manufy ambitionne de révolutionner le sourcing


Alors que l’industrie de la mode se tourne vers la toile, c’est toute la chaîne de production qui doit repenser son fonctionnement. La fabrication de vêtements et d’accessoires est de loin l’étape la plus complexe du cycle de la mode car elle nécessite un ensemble unique de compétences.
Le sourcing est l’une d’entre elles. Malheureusement, avec l’annulation des salons professionnels et les embargos mondiaux sur les voyages, l’approvisionnement est devenu tout aussi compliqué pour les entreprises de mode que pour les producteurs.

C’est là qu’a décidé d’intervenir la start-up néerlandaise Manufy, fondée en 2019. En vue d’aider les petites marques à trouver des producteurs abordables et les fabricants à sécuriser de nouveaux contrats, la société a mis sur pied une plateforme de marketplace.

Les producteurs de mode sont rarement des natifs du numérique

La recherche de fournisseurs en ligne a souvent donné des résultats mitigés. De nombreuses usines n’ont pas de site web ou restent vagues dans les services qu’elles offrent et manquent de transparence en ce qui concerne les prix. Le coût de production des vêtements est basé sur une multitude de facteurs complexes, notamment celui du nombre d’unités à fabriquer ainsi que la qualité et les finitions requises. Avec pour ambition de devenir l’« Alibaba européen », Manufy a créé une marketplace reliant acheteurs et fabricants dans la quête d’un sourcing de mode durable.

La plate-forme est ouverte uniquement aux fabricants européens, ce qui, étant donné les difficultés pour trouver des experts localisés dans la production de vêtements, n’est pas une tâche facile.

FashionUnited s’est entretenu avec Michiel Dickers, co-fondateur de Manufy et responsable des ventes et de la presse, sur la manière dont Manufy entend tisser des liens entre les fournisseurs et les marques.

Comment trouver des fournisseurs et des fabricants locaux alors que de nombreuses petites entreprises opèrent en dehors de l’industrie internationale de la mode ?

Aujourd’hui, nous utilisons plusieurs moyens pour contacter les fabricants : e-mail, Linkedin et contact direct avec des entreprises qui ont plus d’affinité et d’expérience dans l’exploitation en ligne. Actuellement, nous travaillons sur notre collaboration avec des salons physiques existants afin de devenir leur partenaire digital et espérons pouvoir toucher des fabricants via ce canal. Croyant en la valeur du bouche-à-oreille nous espérons que les marques satisfaites nous en diront plus sur leurs fabricants afin que nous puissions offrir une plate-forme adaptée aux plus petits fournisseurs.

La transparence de la chaîne d’approvisionnement est une conséquence récente du mouvement de durabilité. Cependant, de nombreuses marques ne souhaitent pas partager les informations sur les fournisseurs et, par ailleurs, de nombreux fournisseurs sont hors de portée des designers émergents car ils nécessitent des quantités élevées. Comment Manufy concilie-t-elle cela dans sa base de données ?

Les marques présentes sur notre plateforme ont des conversations privées avec les fabricants de leur choix. La manière dont ils communiquent sur leurs sources et sur leurs propres canaux est leur décision. Nous espérons pouvoir stimuler une industrie de la mode qui sera plus ouverte et transparente sur ses choix, tout en comprenant que nous avons encore un long chemin à parcourir.

Pour les fabricants, nous proposons une base de données intéressante qui peut aider les marques de toute taille à trouver le bon partenaire de production. Les quantités de commandes minimales ne doivent pas toujours être élevées et parfois les jeunes fabricants peuvent grandir avec leurs clients.

Cet article a initialement été écrit pour FashionUnited.com. Il a été traduit et édité en français par Julia Garel.

Crédit : image via Manufy.com



Source link

Autres articles

Réduire les voyages inutiles, repenser les défilés… lettre ouverte pour un changement profond de la mode

info mode

La Fashion Week virtuelle de Milan démarre

info mode

au pied des montagnes, une fabrication de niche pour s’assurer un avenir

info mode

Covid et renouveau, stars du dernier jour de la Haute couture à Paris

info mode

Barbara Blanchard, une cheffe d’entreprises inclusives

info mode

L’UNESCO et la Fondation L’Oréal mettent à l’honneur cinq femmes scientifiques d’exception

info mode