mylovehair.com
Infos Mode

Comment le nouveau service d’authentification d’Ebay va bouleverser le marché de la seconde main


A priori, cette annonce ressemble à une simple extension de services.
Pourtant sa répercussion sur le marché de la seconde main des produits de
luxe – un marché en pleine effervescence depuis 10 ans – va être
considérable. Ce service est le suivant : Ebay va introduire un service
d’authentification pour les sacs à main (neufs ou d’occasions) vendus plus
de 500 dollars. C’est une extension d’un programme déjà lancé pour les
montres vendues plus de 2000 dollars et, depuis la fin de l’année 2020,
avec les sneakers vendus plus de 100 dollars.

C’est un bouleversement de paradigme, à la fois pour Ebay – qui porte
depuis sa fondation le fardeau de la contrefaçon sur les épaules, ce qui
lui vaut le courroux légitime des grands groupes de luxe : de LVMH
notamment qui interdit la vente de ses produits de beauté sur la plateforme
– mais aussi pour l’ensemble des acteurs qui ont investi depuis quelques
années le marché de la seconde main. Un marché juteux, auquel se sont
accolés les valeurs en vogue de développement durable prisées par la
génération Z et les millenials. Evalué entre 30 et 40 milliards de dollars,
ce marché, qui concerne aussi bien les marques de masse que de luxe,
devrait avoisiner les 15 à 20 pour cent de taux de croissance annuel pour
les 5 prochaines années au niveau mondial, d’après une étude BCG Vestiaire
Collective.

Vestiaire Collective justement : cet acteur créé en 2009 en France fait
figure de précurseur. Son succès repose précisément sur son service
d’authentification des produits avant la mise en vente mais aussi sur les
innovations digitales qui facilitent l’achat : chat vendeur- acheteur,
service d’abonnement permettant de bénéficier d’exclusivités et
d’avantages, livraison express, etc. Vestiaire Collective n’est pas, loin
de là, la seule plateforme à proposer cette formule à succès. Les
plateformes RealReal et Poshmark aux Etats-Unis, ou la plateforme
parisienne Vide Dressing, rachetée en 2018 par Le Bon Coin, fonctionnent
selon les mêmes fondamentaux. C’est avec l’entreprise RealReal que la
marque Stella McCartney avait signé un accord en 2018 : la marque offrait
un bon de 100 dollars aux clientes achetant des articles de sa marque sur
la plateforme californienne.

La concurrence déstabilisée ?

L’annonce d’Ebay va galvaniser la concurrence même si, pour l’instant,
l’emprise du géant américain ne touche pas le prêt à porter. Elle risque
également de créer des secousses auprès des maisons de vente aux enchères
qui capitalisent depuis 5 ans sur l’engouement des acheteurs pour les sacs
de très grandes marques. Cette annonce sera également suivie de près par
les entreprises fonctionnant comme des bureaux d’achats : on pense
notamment à Nanboya, entreprise japonaise fondée il y a 14 ans, spécialisée
dans l’achat des produits de luxe de seconde main qui vient d’ouvrir un
bureau en France, à Paris. Nanboya propose une estimation rapide, gratuite
et sans engagement des montres, sacs, bijoux, vêtements et accessoires,
avec achat au comptant en cas d’accord.

Le service proposé par Ebay concernera seize grandes marques de luxe
parmi lesquelles figurent, Saint Laurent, Gucci et Balenciaga (groupe
Kering) mais aussi Celine (groupe LVMH). Le principe sera le suivant : les
sacs proposés à la vente seront envoyés à une cellule d’experts qui
procédera à l’identification du produit. Le sac ne sera envoyé à l’acheteur
que s’il satisfait à tous les critères d’authenticité. Ce service ne sera
facturé ni à l’acheteur ni au vendeur. Les sacs certifiés conformes seront
munis d’une carte de garantie d’authenticité fournissant les informations
détaillées sur le produit. Le programme inclura la possibilité d’effectuer
des retours vérifiés : c’est-à-dire que les vendeurs auront la garantie, en
cas de retour, de recevoir l’article qu’ils ont expédié à l’origine et non
une copie. Selon Ebay, cinq sacs à main sont vendus par minute sur le site.

Crédit photo : Ebay



Source link

Autres articles

Chantelle lance son soutien-gorge recyclable via Ulule

info mode

Relocalisations industrielles dans les Hauts-de-France, “palliatifs” ou nouvelle stratégie?

info mode

Hermès rénove et rouvre deux boutiques phares à Lyon et à Paris dans un contexte de développement de son retail

info mode

CHARMING utilise la technologie numérique comme moteur de création d’étiquettes et d’emballages durables

info mode

The Bradery rafraîchit le modèle des ventes privées

info mode

La top model Naomi Campbell appelle la mode à “imposer l’inclusion”

info mode