mylovehair.com
Infos Mode

De Marlon Brando aux Black Panthers, le blouson se fait cuir


Blouson de biker en cuir, Balenciaga, 5 900 €.

Vêtement utilitaire protecteur pour les pilotes de deux-roues ou d’aéronef, le blouson en cuir est, dès les années 1950, la pièce phare des groupes subversifs et rebelles. Le premier départ de feu a lieu aux Etats-Unis, où l’élan consumériste se voit dérangé par des hordes de motards. Un motif brûlant dont s’empare le cinéma. L’Equipée sauvage sort en 1953. Cuirassé dans son Perfecto, Marlon Brando y campe Johnny Strabler, chef de bande à la beauté hellène. L’impact du film est tel qu’il pousse Edith Piaf à chanter L’Homme à la moto.

S’il sert les intérêts d’une masculinité triomphante, plutôt blanche et hétérosexuelle, aspirant à un mode de vie rock’n’roll, le blouson en cuir œuvre également à développer l’imagerie de communautés minoritaires. C’est le cas de la culture gay, qui étoffe son imaginaire érotique par le détournement de la figure du motard vêtu de cuir.

Culture punk

Il apporte aussi son soutien dans l’émancipation des peuples. A la mort d’Ernesto Guevara, en 1967, le portrait qui circule à travers le monde représente le révolutionnaire en blouson en cuir. Voisins marxistes, les Black Panthers, eux, optent pour la veste et attirent ainsi plus facilement l’attention sur leur combat.

La culture punk, enfin, révèle, dans les années 1970, des icônes féministes, telles que Patti Smith ou Debbie Harry, dont l’influence est visible à plus d’un titre encore aujourd’hui. Les femmes en cuir ouvrent une brèche dans les représentations, traçant une voie d’épanouissement nouvelle au pays des libertés individuelles.

Idéaux parfois irréconciliables

Après le cinéma et la musique, la mode s’en ­saisit. Objet de désir, le blouson en cuir sature l’espace (éditorial et commercial) à partir des années 1990. C’est ainsi que, au début des années 2000, il accède au statut immortel de grand classique. Des bikers à la direction générale du FMI, de l’activisme politique le plus radical au mode de vie Instagram, le blouson en cuir habille et sert désormais les intérêts médiatiques de popu­lations aux idéaux parfois irréconciliables.

Cette pièce, désormais priée de se réinventer, place le client dans une position délicate en le sommant de choisir entre son désir de s’inscrire dans une mythologie valorisante en endossant un vêtement au caractère bien trempé ou celui d’appartenir à un groupe social au combat légitime. Et le laisse seul face à sa propre responsabilité vis-à-vis de détracteurs prônant des valeurs véganes et environnementales.

Veste en cuir (tannage végétal) et col en maille côtelée, Sportmax, 539 €.
Blouson de biker en cuir, Balenciaga, 5 900 €.
Veste en cuir, 7 Moncler Fragment Hiroshi Fujiwara, 2 500 €.
Blouson Silvo en cuir métallisé, Paul & Joe, 1 990 €.
Bomber en cuir de veau verni et col en mouton retourné, Louis Vuitton, 3 900 €.
Blouson en cuir d’agneau à manches chauve-souris, Saint Laurent par Anthony Vaccarello, 3 490 €.
Blouson en cuir à col montant, The Kooples, 645 €.



Source link

Autres articles

les régions montent au front pour offrir des masques “made in France”

info mode

Paris Fashion Week : l’éclectisme était de mise

info mode

« Nous étions prêts quand la crise est arrivée »

info mode

Près de 150 grandes entreprises ont fait faillite au deuxième trimestre de 2020

info mode

le chinois JD.com lève 3,4 milliards d’euros à Hong Kong

info mode

En pleine pandémie, la mode cherche un modèle vertueux

info mode