mylovehair.com
Infos Mode

« De pureté, nous en avons plus que jamais besoin »


Jil Sander à Hambourg en 1983.

Prendre des nouvelles ? S’il y a une personnalité pour qui cette attention se justifie, c’est bien elle. Car, depuis vingt ans, Jil Sander est passée maîtresse dans l’art de l’apparition-disparition, faisant occasionnellement signe à ses fans pour offrir son regard sur l’époque à travers de rares interviews, avant de se réévanouir dans la nature, elle qui aime tant jardiner.

« Je suis certaine que nous sortirons de cette crise en ayant davantage de sagesse et de sens pratique pour affronter l’avenir. »

En 2000, fâchée avec Patrizio Bertelli, de Prada, nouveau propriétaire de la marque qui porte son nom, elle avait claqué la porte avec fracas. Pour revenir brièvement en 2003, tenter un retour en 2012 et reprendre la tangente en 2013. A chaque fois enthousiaste et à chaque fois intègre – trop, peut-être, pour les compromis qu’exige l’industrie de la mode du XXIe siècle.

Dès le 12 novembre, c’est sur le site d’Uniqlo, dont elle vante « la promesse démocratique », que l’on trouvera la dernière collection qu’elle a dessinée et ses articles à la sobriété et aux prix attractifs (de 19,90 € à 249,90 €). Au départ, Tadashi Yanai, le patron milliardaire du géant japonais – qui l’avait déjà convaincue de signer plusieurs collections capsules entre 2009 et 2011 –, avait imaginé avec ses équipes une sorte de best of pour le retour de la créatrice sur les portants de son enseigne. Une fournée de dix pièces essentielles.

Une façon de faire inchangée

Finalement, Jil Sander, qui ne lâche rien, a obtenu de produire une capsule complète, toujours estampillée + J. Ce millésime 2020 agglomère vestes en laine, manteaux en cachemire, doudounes, pulls à col roulé, cardigans, chemises et robes, assortis de quelques accessoires, pour hommes et femmes. Des teintes sobres, des coupes justes, pratiques. Du sans fioritures, à l’os – sa signature depuis ses débuts, en 1968. « Le plus difficile, précise-t-elle dans l’interview par e-mail qu’elle nous a accordée, a été de parvenir à la haute qualité que je recherchais. »

Pièce femme de la collection + J, Jil Sander pour Uniqlo.

Car elle n’a rien changé à sa façon de faire. Comme toujours, elle a débuté par les matières premières, elle qui a pour réputation d’être intraitable lors de la sélection des tissus. Puis a réalisé ses essayages dans son atelier de Hambourg, au sein de la belle bâtisse hanséatique XIXe signée de l’architecte Martin Haller qu’elle occupe depuis des années, avec ses hauts plafonds, ses vastes pièces, sa vue privilégiée sur le lac Alster.

Il vous reste 66.21% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Autres articles

Le créateur de mode japonais Kansai Yamamoto est mort

info mode

Matchesfashion lance FEAROFGODZEGNA

info mode

Tour du monde d’initiatives inspirantes par business France

info mode

Des mannequins invitent à manger et à bien s’habiller dans les restaurants de Vilnius

info mode

Combinaisons, doudounes, gants… les maisons de mode se lancent sur la piste

info mode

les principaux défilés de l’édition printemps-été 2021

info mode