mylovehair.com
Infos Mode

Fabienne Lupo abandonne la présidence de la FHH


Fabienne Lupo abandonne la présidence de la FHH

La Fondation de la Haute Horlogerie annonce aujourd’hui dans un
communiqué que Fabienne Lupo a décidé de mettre un terme à son activité de
Présidente Directrice Générale de la FHH. Créée en 2005 par Audemars
Piguet, Girard-Perregaux et le groupe Richemont, la FHH a pour vocation de
promouvoir et faire rayonner la Haute Horlogerie dans le monde. Cette
fondation pilote notamment l’organisation des salons Watches & Wonders (ex
SIHH) chaque année à Geneve mais aussi à Miami, Hong Kong ou encore
Shanghai : pour la première fois de son histoire le salon horloger
s’installera en septembre prochain au West Bund Art Center. Onze maisons
exposantes (principalement des marques Richemont) y présenteront en
avant-premiere leurs nouveautés.

“Après 15 ans d’un voyage passionné et passionnant à la tête de la FHH,
qui se termine en apothéose par la création d’un second salon horloger à
Genève en collaboration avec nos nouvelles marques partenaires, il est
temps pour moi de développer de nouveaux projets » indique la principale
intéressée. « Je laisse une Fondation plus solide que jamais, grâce au
soutien indéfectible de ses fondateurs et de ses marques partenaires.
Désormais installée dans l’emblématique bâtiment du Pont de la Machine au
coeur de la ville, et rebaptisé Arcades des Arts, la Fondation de la Haute
Horlogerie organise en son sein des expositions thématiques et culturelles
pour le rayonnement de la Haute Horlogerie. Watches & Wonders est devenu un
véritable écosystème global, à la fois physique et digital, proposant des
évènements dans le monde, mais aussi et surtout le salon de référence de la
Haute Horlogerie (précédemment SIHH) pour toute la communauté́ horlogère
internationale (professionnels, medias, mais aussi collectionneurs et
clients finaux) permettant à Genève de s’affirmer comme la place
incontournable pour l’excellence horlogère Suisse”.

Emmanuel Perrin, président par interim

Ancien directeur international des ventes Cartier promu directeur des
marques horlogères de Richemont en 2007, Emmanuel Perrin occupera la
présidence par Interim de la fondation dont il est par ailleurs membre du
conseil. Il déclare : “La FHH remercie chaleureusement Fabienne Lupo pour
ces 15 ans d’engagement, saluant un travail remarquable qui a permis
d’assurer la pérennité́ et le développement de la Fondation. Emmanuel
Perrin salue également les nombreuses initiatives de l’ancienne présidente
en ce qui concerne le salon Watches & Wonders : « Au cours de sa
présidence, Fabienne a notamment créé le “Carré des Horlogers”, regroupant
le meilleur des horlogers et ateliers d’horlogerie indépendants, donné une
place grandissante à l’innovation avec la création du SIHH Lab, profilé le
salon comme le Think Tank de la profession avec le SIHH Live et son
programme de talks experts et enfin a accéléré́ la transformation digitale
du salon avec le lancement de la plateforme digitale watcheandwonders.com
dans un contexte marqué par l’annulation des salons physiques en raison de
la Covid-19. »

Cette défection prend place dans un contexte de crise : le groupe de
luxe Richemont qui dépend très largement des ventes liées à la haute
horlogerie a annoncé mi-juillet avoir fait face à des « perturbations sans
précèdent » provoquées par la pandémie lors du trimestre clos fin juin
(premier trimestre fiscal du groupe), ce qui a conduit à une chute de
presque de moitié de son chiffre d’affaire. Il s’agit d’une baisse
similaire à celle du concurrent Swatch Group. Richemont a déclaré que les
ventes s’étaient contractées dans toutes les régions et dans tous les
secteurs d’activité. L’Asie-Pacifique s’en est un peu mieux sortie grâce à
une augmentation des ventes de 49 pour cent en Chine. Des ventes en ligne
principalement.

Crédit photo: watches & wonders



Source link

Autres articles

La top model Naomi Campbell appelle la mode à “imposer l’inclusion”

info mode

Maintenir la relation à distance avec collègues, clients, et fournisseurs : les conseils d’un professionnel

info mode

Une London Fashion Week dématérialisée et foutraque, mais optimiste

info mode