mylovehair.com
Infos Mode

La France à nos pieds avec la Maison Broussaud !


La manufacture Broussaud est l’expert des chaussettes « made in France » depuis plus de 80 ans. Située en Haute-Vienne dans le Limousin, à quelques kilomètres au sud de Limoges, cette Entreprise du Patrimoine Vivant a vu passer trois générations de Broussaud depuis sa création en 1938.

Dirigée aujourd’hui par Aymeric Broussaud et son épouse Alexandra, elle a été créée à Les Cars, un village de 600 habitants, par Adrienne et Henry Broussaud. Henry était alors commercial itinérant et Adrienne fille de l’épicier du village. A l’époque, le couple fait travailler les tricoteuses de la région, parfois depuis leur domicile. Durant la seconde guerre mondiale, Henry part sur le front et c’est Adrienne, la grand-mère de l’actuel dirigeant qui gère la société.

Maison Broussaud !” title=”La France à nos pieds avec la Maison Broussaud !” load-strategy=”on-visible”/>

Durant les années 50, Broussaud se développe au rythme de l’aventure industrielle des Trente Glorieuses. Les Broussaud créent des résidences à loyer modéré pour les salariés de la manufacture et font appel à de la main d’œuvre venue du nord de la France. Dans les années 60, plus de 200 hommes et femmes y travaillent.

Les équipements sont modernisés au cours des années 70. Dix millions de chaussettes sortent de chez Broussaud chaque année à l’époque. C’est aussi le boum de la publicité, « Broussaud, la chaussette qu’il vous faut » ne déroge pas à la règle !

En 1983, Brigitte et Gérard Broussaud, les parents d’Aymeric, reprennent le flambeau. L’électronique fait son entrée dans les ateliers qui sont alors réputés pour leurs chaussettes pour bébés. Broussaud fournit de grosses enseignes de la grande distribution ou des marques comme Jacadi.

1995 marque un tournant dans l’histoire de l’entreprise. Auchan, gros client de la société, décide de faire fabriquer ses chaussettes en Asie. Les effets de la mondialisation frappent de plein fouet le petit village du Limousin et son fleuron Broussaud. Une enseigne chassant l’autre, Carrefour sauve la mise en signant avec la société dans la foulée.

Aymeric Broussaud commence à travailler dans l’entreprise familiale l’année suivante après avoir appris le métier à tous les postes durant ses congés d’été. Il s’occupe alors de l’import, un poste important à l’époque puisque la société fait entre autres venir des sous-vêtements du Maroc. On fabrique de moins en moins aux Cars, car il faudrait sinon licencier 60% des effectifs. Le textile français dans son ensemble souffre de la mondialisation, les parents d’Aymeric n’y croient plus et prennent leur retraite.

En 2006, Aymeric Broussaud et son épouse Alexandra (elle aussi passée par tous les postes de production) reprennent l’affaire. Ils y croient, malgré les difficultés. L’entreprise ne compte alors plus que 5 salariés, l’import étant de mise.

Les époux Broussaud relancent l’aventure industrielle dans un esprit start-up et décident d’accompagner, grâce à leur agilité, de jeunes marques qu’ils soutiennent et aident à grandir.

C’est le cas en 2008 notamment quand Aymeric appelle Patrice Cassard, un précurseur du web et de la vente en ligne, pour lui demander de vendre ses chaussettes sur internet. Patrice est partant, mais à la condition de suivre son propre concept : proposer une gamme de couleurs très étendue pour faire matcher chaussettes et Converse. C’est ainsi que nait Archiduchesse. Cette nouvelle marque fun et colorée est un succès et Broussaud passe doucement de l’ombre à la lumière.

Autre collaboration fructueuse : en 2012, un jeune entrepreneur gare un jour sa voiture devant les ateliers. Guillaume Gibault, créateur du Slip Français veut des chaussettes dans sa gamme de produits à la cocarde et décide de faire appel à Broussaud. Aymeric Broussaud garde ce jour en mémoire : « la communication du Slip nous a remis sur le devant de la scène ».

Avec la certification Origine France Garantie et le label Entreprise du Patrimoine Vivant comme carte de visite, 160 clients et une équipe de 52 personnes, Broussaud est aujourd’hui une entreprise qui compte dans l’industrie textile, une référence de la chaussette Made in France. Le chanteur belge Stromaé ne s’y est pas trompé quand il a sonné à la porte de la manufacture pour créer une ligne de chaussettes, pour sa marque Mosaert.

Grâce à son savoir-faire et l’envie chevillée au corps de fabriquer localement, Broussaud est désormais présent à l’international. Ironie du sort, l’actuel dirigeant a des difficultés à embaucher dans notre pays et doit faire venir de la main d’œuvre de l’étranger par manque de formation au niveau national.

Selon ses propres mots, Aymeric Broussaud « n’a rien fichu à l’école, persuadé depuis toujours qu’il reprendrait l’entreprise familiale ». Bien lui en a pris. Adrienne et Henry peuvent être fiers de leur petit-fils qui a su, grâce au duo formé avec son épouse, redonner à la manufacture Broussaud ses lettres de noblesse.



Source link

Autres articles

priorités Marketing pour 2021 dans le Retail

info mode

Michael Horsch, vice president of product and marketing

info mode

Alibaba minimise son amende géante, l’action flambe

info mode

Comme des Garçons, Noir et Junya Watanabe ont (encore) joué à domicile

info mode

la maison-mère chinoise envisage une cotation à Hong Kong

info mode

A la Milan Fashion Week, Sunnei a défilé pour « envoyer un signal de renaissance »

info mode