mylovehair.com
Infos Mode

La résurrection réussie de Margaret Sélection Paris


Cette renaissance est le fruit d’un heureux hasard doublé d’une
prédilection énergique pour une époque si remarquablement peinte par les
films de Claude Sautet, pour une atmosphère où l’insouciance s’épanouissait
dans l’allégresse et l’élégance d’un jersey fluide et léger comme l’air du
temps. Juin 2014, rue Duhesme à Paris. Une boutique « Chic et Sport » est
en liquidation. Christine Arnaud, qui a notamment fait carrière comme
directrice commerciale du groupe Marie Claire puis du groupe Altice Média a
fait le déplacement avec sa sœur qui connaît sa passion pour le Vintage.
Elle ne le regrettera pas. « Je me suis retrouvée dans une caverne
d’Alibaba ou s’amoncelait des robes imprimées des années 70’s signées
Margaret Selection Paris. » Le coup de foudre pour cette marque de prêt à
porter qui avait fait le délice des parisiennes dans les années 60 et 70
est total.

Christine rachète aussitôt une partie du stock, des croques, des
planches de collection. L’idée de sauver la marque prend vie. Quelques
années plus tard, la renaissance est effective. Une renaissance sous forme
de projet familial. Car dans cette aventure non préméditée, l’entrepreneuse
est épaulée par ses deux filles, Virna qui devient chef de produit, et
d’Alexandra qui prend la casquette de responsable de l’image et de la
communication digitale. Un soutien sans faille :*« Grâce à ma mère j’ai
découvert le style et l’art de vivre des années 70’s. J’adore les pièces de
design ou de mode qui appartiennent à cette époque. Quand j’ai découvert
les archives de la marque Margaret, j’y ai tout de suite vu du potentiel.
J’ai porté les robes originales en les twistant et les
personnalisant. Aujourd’hui j’apporte mon expertise sur les réseaux sociaux
et mon œil sur la direction artistique » s’enthousiasme Alexandra.*

Une slow-fashion en circuit-court

Les trois femmes Margaret ont choisi de respecter l’essence de la
marque, née en 1951, en rééditant, pour la collection printemps été 2021 ce
qui constituait son allure : la longueur midi et le foulard cravate qui
prospèrent sur des robes en jersey de luxe aux imprimés exclusifs. L’accord
est également total entre le trio mère-filles sur l’orientation
slow-fashion de la marque. Le savoir-faire, elles y tiennent beaucoup, est
artisanal et local. Les partenaires choisis doivent respecter une charte de
valeur qui met l’humain au premier plan.

Si l’allure des collections est une émanation de l’atmosphère libre et
insouciante des Seventies, la production est quant à elle fermement ancrée
dans l’esprit de responsabilité des années 2020. La création est
parisienne, les tissus français proviennent d’un spécialiste du jersey haut
de gamme et la fabrication est italienne. Un circuit court (Paris-Le
Puy-Milan) fièrement revendiquée et une volonté d’éco-responsabilité
attestée par une politique active de réduction des déchets grâce au
recyclage des chutes et aux choix de packaging : les pièces sont livrées
dans un coffret en carton recyclé. Une renaissance sous le signe du désir
et de la durabilité.

Crédit photo : Margaret Selection Paris



Source link

Autres articles

le créateur qui fait vibrer les livres

info mode

Ouvrier, féministe, androgyne, le débardeur s’expose et se fabrique à Marseille

info mode

la marque de gameswear est fin prête pour son lancement

info mode

Fast Retailing maintient ses prévisions annuelles, malgré l’état d’urgence au Japon

info mode

Un court-métrage révèle la vérité derrière l’expression « Made in America »

info mode

Ella Emhoff, belle-fille de Kamala Harris et coqueluche de la mode

info mode