mylovehair.com
Infos Mode

La vente des vêtements de seconde main prospère malgré la crise du covid


Le marché de la revente de vêtements est en plein essor, malgré les
bouleversements économiques provoqués par les effets de la pandémie de
covid-19. C’est en tout cas ce que déclare la plateforme de revente
ThredUp. Natalie Tomlin, porte-parole de la société, a confié à
FashionUnited que, « bien que la revente ne soit pas à l’abri de ces
ralentissements, nous l’avons vu auparavant que lorsque les temps sont
difficiles, la revente a tendance à prospérer ».

Elle a expliqué que les consommateurs se tournent maintenant vers la
seconde main « comme un choix responsable à une époque où beaucoup
cherchent à étirer davantage leur argent », ce qui donne à certains égards
un avantage aux détaillants en revente. À mesure que l’économie baisse, la
valeur devient une priorité plus élevée pour la majorité des acheteurs.

Tomlin a également noté que les plateformes de revente telles que
ThredUp présentent un autre avantage pour les détaillants traditionnels :
une chaîne d’approvisionnement indépendante.

« ThredUp possède une chaîne d’approvisionnement particulièrement
flexible, indépendante des usines, de la production à l’étranger et des
livraisons saisonnières dont dépend le commerce de détail traditionnel », a
déclaré Tomlin. Cela permet aux entreprises de continuer comme d’habitude
en ce qui concerne le maintien de l’inventaire et la connexion des
consommateurs aux commandes en ligne.

Bien que l’activité de revente puisse ne pas être fortement affectée, il
est clair que les intérêts des consommateurs dans les vêtements ont
commencé à évoluer. ThredUp a vu une augmentation de l’activité parmi ses
acheteurs les plus actifs, bien que les articles qu’ils recherchent soient
différents d’avant. Les achats de chemises et des vêtements de la catégorie
leisurewear sont en hausse, les ventes de leggings ayant augmenté de plus
de 100 pour cent en deux semaines par rapport aux deux dernières semaines
de février. Les chemisiers et les meilleures ventes ont augmenté de 30 pour
cent dans le même laps de temps. En revanche, les pièces comme les blazers
et les robes de cocktail ont perdu en popularité par rapport aux données de
vente antérieures au covid-19.

« Les premières indications montrent que les consommateurs achètent de
plus en plus de produits de seconde main, et nous prévoyons que davantage
de consommateurs se tourneront vers les friperies dans un monde post-covid »,
a noté Tomlin.

ThredUp s’engage dans des initiatives caritatives

La plateforme de revente répond aux défis par de nouvelles initiatives
qui aident ses consommateurs et la communauté dans son ensemble. Elle a
lancé trois nouveaux programmes qui profitent à Feeding America, dont une
boutique d’occasion durable créée en partenariat avec Reformation, une
campagne pour Donation Bags qui reverse 15 dollars à Feeding America pour
chaque sac acheté et un pop-up de puzzle qui permet aux gens de vendre des
puzzles au profit de Feeding America.

« ThredUp a été fondée dans la foulée de la dernière crise financière de
2009 et l’entreprise a été conçue pour s’adapter aux besoins en constante
évolution du consommateur », a précisé Tomlin.

Cet article a initialement été écrit pour FashionUnited.com. Il a été
traduit et édité en français par Julia Garel.



Source link

Autres articles

« On a fait du neuf avec du vieux ! »

info mode

Jean Paul Gaultier nommé ambassadeur de Sidaction

info mode

Lidl au sommet de la hype avec ses baskets discount

info mode