mylovehair.com
Infos Mode

Le propriétaire de Cerruti placé en liquidation


Racheté en 2017 par le géant Shandong Ruyi, le groupe hongkongais
Trinity, propriétaire de Gieves & Hawkes, Kent & Curwen et Cerruti, a été
placé en liquidation.

Basé à Hong Kong, le groupe Trinity, propriétaire de Cerruti 1881,
Gieves & Hawkes, Kent & Curven, appartient depuis 2017 au conglomérat
Shandong Ruyi. Ce géant chinois, fondé en 1972 et privatisé en 2001, s’est
lancé durant ces vingt dernières années dans une stratégie de croissance
externe qui s’est exprimée tout d’abord dans l’amont avec la reprise de
sociétés productrices de fibres, puis dans le rachat de marques de mode. En
2010 le groupe reprenait une part significative de l’enseigne japonaise
Renown, puis du japonais Itochu avant de multiplier les acquisitions – dont
SMCP (Maje Sandro, Claudie Pierlot, De Fursac) via une filiale
luxembourgeoise European Topsoho – entre 2015 et 2018. Les acquisitions et
les dettes.

Ce titan chinois et sa filiale luxembourgeoise European Topsoho sont
depuis plusieurs années en grande difficulté financière. Le groupe avait
été mis dès 2020 par l’international Coton Association de Liverpool sur la
liste des entreprises qui n’honorent pas les décisions d’arbitrage. En mai
de cette même année, Renown avait fini par déposer un dossier de faillite.
Depuis, le groupe continue de multiplier les défauts de paiement, dont
notamment en octobre dernier un emprunt de 250 millions d’euros émis en
2018. Les anciens créanciers obligataires du groupe (les fonds Blackrock,
Carlyle, Anchorage, Boussard & Gavaudan) réunis dans un trustee dénommé
Glas, se retrouvent aujourd’hui avec 37 pour cent du capital et bataillent
pour changer la gouvernance du navire.

Un dossier complexe donc. Le quotidien The Times a estimé le montant
des dettes du géant chinois à 4 milliards de dollars. En septembre dernier,
Trinity s’était placé sous la protection d’un dispositif de banqueroute et
avait engagé une restructuration. Cette semaine, Shandong Ruyi a déclaré
que le groupe Trinity avait été placé en liquidation : la société
américaine de conseils financiers FTI Consulting et la société londonienne
R&H Services ont été nommés co-liquidateurs pour évaluer la situation
financière du groupe et étudier les opportunités de restructuration.

Accord de sauvetage

Que va-t-il advenir des maisons appartenant à Trinity? En ce qui
concerne Gieves & Hawkes, tailleur chic des rois et des reines, un accord
de sauvetage pourrait être conclu, affirme le Times qui précise qu’une part
que la collection d’archives du prestigieux tailleur pourrait être vendue
aux enchères et que d’autre part, Marks & Spencer qui s’est déjà associé au
tailleur Richard James, pourrait être intéressé par un rachat même si celui
ci sera difficile tant l’écheveau administratif édifié par Shandong Ruyi
paraît complexe à démêler. Parmi les autres acheteurs potentiels figure
l’homme d’affaires Touker Suleyman qui possède déjà le tailleur Hawes &
Curtis. En ce qui concerne Cerruti 1881 que Trinity avait racheté pour 53
millions d’euros en 2010, l’avenir paraît plus sombre. La maison de mode
fondée à Paris par Nino Cerruti, apres avoir connu un vif succès dans les
années 70 et 80, s’enfonce dans un lent déclin depuis les années 90, déclin
accéléré depuis le départ en 2019 du directeur artistique Jason Basmajian.
L’absence de stratégie et la carence de fonds propres augmenteront la
difficulté pour la maison de saisir d’éventuelles opportunités.

Credit photo : Cerruti 1881



Source link

Autres articles

Virgil Abloh, un styliste qui a marqué toute une génération, est mort

info mode

New York Fashion Week, la résiliente

info mode

Le Printemps de Strasbourg ferme définitivement, emporté par sa stratégie du luxe

info mode

Prada révèle les plans de succession du PDG

info mode

tendances des tissus pour le printemps-été 2022

info mode

Yvette LIBBY N’guyen & La Balade En Hiver

info mode