mylovehair.com
Infos Mode

“Le Slip Français est une histoire de bon sens”


Dans le cadre de son événement « Aujourd’hui et Demain Changeons de
Mode » qui se déroulera du 2 septembre au 11 octobre prochain, les Galeries
Lafayette ont souhaité donner la parole à un collectif de personnalités qui
sont partenaires du grand magasin et qui sont représentatives de la mode
durable en France. Cette durabilité s’exprime par une conscience citoyenne
qui elle-même s’épanouit dans le choix d’une fabrication locale et par une
durabilité des produits. Parmi ces personnalités figure Guillaume Gibault,
diplômé d’HEC en 2009 qui a fait ses premières armes d’entrepreneurs chez
Bio c Bon avant de découvrir, par hasard affirme-t-il, l’histoire fabuleuse
de son arrière grand père Léon Flam, artisan maroquinier dont il décide de
reprendre la marque en la rebaptisant Le Slip Français.

Nous sommes en 2011. Neuf ans plus tard, le Slip Français est un succès
notoire et une réussite industrielle éclatante : 120 salariés, 30 ateliers
partenaires et 300 personnes qui fabriquent en France un peu plus d’un
million de produits par an. Des produits confortables, au masculin et au
féminin, s’articulant autour d’essentiels revisités, pensés et
confectionnés pour leur impact positif sur le monde et la mode. Les
Galeries Lafayette soutiennent la marque dès la première collection et
l’incorporent en 2018 à la première édition de Go for Good prouvant ainsi
l’attachement de l’enseigne au commerce responsable. Rien d’étonnant donc à
ce que le grand magasin ait choisi ce partenaire historique pour promouvoir
une rentrée sous le signe de la mode durable. Interview.

Qu’est-ce qui vous a conduit à vous engager pour une création plus
responsable ?

Guillaume Gibault : Depuis le premier jour, Le Slip Français est une
histoire de bon sens : fabriquer localement en se posant les questions de
pourquoi, comment, où ? La durabilité des produits fait partie intégrante
de notre démarche.

Aujourd’hui, que faites-vous pour changer de mode dans votre industrie
?

Le Slip Français est en train de devenir une Entreprise a mission et
voici le cap que nous nous fixons : ≪ Réinventer avec panache l’industrie
textile française. Nous essayons de la faire vivre dans tout ce que nous
faisons. D’abord dans notre cœur de métier en fabriquant tous nos produits
localement en France et en travaillant pour passer tous nos
approvisionnements en éco-conception (1 million de produits fabriqués par
an, 30 ateliers partenaires), nous travaillons à différents projets
d’innovation (Projet Tricolor sur la laine française, Mon Coton sur le
coton recyclé, linpossible sur le lin) et ensuite plus largement dans une
action d’entrainement de tout notre écosysteme et notre secteur dans cette
transformation comme avec notre implication auprès de Savoir Faire Ensemble
lors de la crise du Covid.

Et demain, qu’est-ce que vous imaginez comme changement bénéfique dans
la société ?

En réinventant notre métier, nous participons à une transformation
profonde du rôle de l’entreprise qui au-delà d’un rôle simplement
économique, doit s’attaquer aux enjeux de société. A l’heure d’une profonde
remise en question de notre modèle, du monde de demain que nous souhaitons
tous, la mode, par sa capacite à se renouveler – et même à se réinventer –
doit devenir durable, locale, engagée et, au final, doit montrer le chemin.

Comment ces évolutions stimulent votre créativité ?

Nous vivons une période enthousiasmante où il faut tout repenser
et où le cœur de la créativité revient au fabricant, au produit, aux
matières. Nous inventons des nouveaux procédés, testons des choses que
personne n’a essayé en réfléchissant en filière complète : du mouton au
pull pour la laine, du champ au caleçon pour le lin. On a souvent le
sentiment de bricoler, de défricher mais c’est une grande source
d’inspiration !

Qu’apporte la force du collectif dans les changements actuels et à
venir ?

A mon sens le collectif est la seule façon de réussir notre mission.
Pour innover, inventer, nous devons nous appuyer sur l’intelligence
collective, travailler en réseaux et mutualiser les efforts. Chacun a son
échelle est trop petit et c’est seulement ensemble, coordonnés, que la
filière française saura relever ce défi. C’est tout le sens de Savoir Faire
Ensemble et de la suite que nous voulons lui donner après la mobilisation
pour les masques.

Crédit photo : Le Slip Français



Source link

Autres articles

Le prix des masques chirurgicaux plafonné à 95 centimes, pas de plafond pour les masques textile

info mode

top cinq des présentations homme PE21

info mode

White Milano présente les collections de plus de 300 marques

info mode

Showroomprivé capitalise sur la pandémie et retrouve un Ebitda positif

info mode

la liste de Benjamin Simmenauer

info mode

Creating a future beyond today

info mode