mylovehair.com
Infos Mode

Les bad buzz de l’année 2020


La nouvelle année est l’occasion de se remémorer les faits marquants de l’année 2020. Aux côtés des bons souvenirs, il y a ces faux pas qui ont suscité des polémiques et que les marques aimeraient oublier en 2021 !

FashionUnited vous propose un retour sur les bad buzz qui ont marqué l’année 2020.

Pretty Little Thing suscite la polémique avec sa campagne jugée « hypersexualisée »

En Grande-Bretagne, la nouvelle publicité de la marque de fast fashion Pretty Little Thing a été retirée de plusieurs supports car jugée trop « sexualisée ». D’après l’information partagée par la BBC, la publicité qui montrait des femmes très peu vêtues, offrait une image dégradante de la femme et la présentait comme un objet sexuel. La décision a été prise suite à la plainte d’un spectateur auprès de l’Autorité des Normes Publicitaires…Pour en savoir plus.

Prada s’engage à lutter contre le racisme après l’affaire des figurines de singes

La maison de luxe italienne Prada s’est engagée auprès de la ville de New York à prendre des mesures pour lutter contre le racisme, après la controverse qui avait entouré des figurines de singe qu’elle avait mises dans sa vitrine de Soho fin 2018…Pour en savoir plus.

Virgil Abloh fait face à la critique après avoir commenté les pillages

Virgil Abloh, fondateur d’Off-White et directeur artistique de Louis Vuitton Homme, a été critiqué pour ses commentaires relatifs aux pillages durant les manifestations de Black Lives Matter après le meurtre de George Floyd à Minneapolis la semaine dernière…Pour en savoir plus.

Racisme : la maison Marni présente ses excuses

La maison de luxe italienne a publié sur son compte Instagram une campagne polémique. Les images présentant des mannequins noirs coiffés d’accessoires ethniques et accompagnées de la légende « ambiance jungle » ont été largement critiquées et jugées racistes…Pour en savoir plus.

« Savage x Fenty Show Vol. 2 » : Rihanna entre succès et polémique

Habituée à être adulée pour son audace, Rihanna s’est retrouvée cette fois au coeur des critiques. Malgré le succès de son défilé qui a été acclamé par le public et par la critique, un choix de chanson lui a valu de vives critiques de la part de la communauté musulmane. Lors du défilé, un morceau intitulé « Doom » a été diffusé. Dans la chanson, créée par une productrice basée à Londres, Coucou Chloe, un Hadith (texte saint de l’Islam), qui parle des signes du jugement dernier et de la fin des temps, a été remixé. Un choix de chanson qui passe mal et qui a valu à Rihanna de se retrouver en Top Tweet sur Twitter avec des appels au boycott et d’autres insultes. Face au tollé, Rihanna, l’artiste Coucou Chloé et la marque Fenty ont présenté leurs excuses via Instagram et Twitter…Pour en savoir plus.

Decathlon retire ses pubs de CNews jusqu’à la fin de l’année

C’est avec un seul tweet que Sleeping Giants a réussi à enflammer le réseau Twitter en France. Le jeudi 19 novembre dernier, la filiale française du collectif citoyen qui lutte contre le financement des discours de haine, a annoncé que l’enseigne Décathlon « retire ses pubs de CNews pour Noël et songe à le faire aussi pour tout 2021 ! », justifiant la décision « parce que l’orientation délétère de CNews ne peut plus être ignorée. Parce que de plus en plus de marques ne veulent plus financer la propagation de ces discours », ont-ils précisé en faisant référence notamment aux propos du journaliste Eric Zemmour, accusé à plusieurs reprises d’avoir tenu des discours racistes…Pour en savoir plus.

Philip Green, la chute du sulfureux roi de la mode britannique

Surnommé un temps le “roi du commerce de centre-ville”, l’homme de 68 ans est l’une des figures les plus en vue et controversées du monde des affaires au Royaume-Uni, pour le meilleur parfois et souvent pour le pire. Habitué des tabloïds qui traquent son train de vie de milliardaire, Philip Green a souvent défrayé la chronique depuis une vingtaine d’années. Alors que se jouait l’avenir de son groupe, la presse britannique le montrait encore il y a quelques jours en survêtement jonglant entre ses différents téléphones à Monaco où son yatch est amarré…Pour en savoir plus.

Crédit : Savage x Fenty Show



Source link

Autres articles

Missoni et Fendi ouvrent le bal de la Fashion week de Milan

info mode

Derrière l’Etiquette à la Journée de Résistance à la Fast Fashion

info mode

l’industrie du jade, toujours aussi opaque et dangereuse malgré les promesses  

info mode

MANGO – Comfy

info mode

Chanel présente un défilé en ligne depuis le château de Chenonceau

info mode

La mode post-covid : quel avenir pour l’Afrique?

info mode