mylovehair.com
Infos Mode

Les Fashion Weeks parisiennes révèlent leurs scores d’audiences


Depuis déjà plusieurs saisons, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode organise ses Fashion Weeks parisiennes en ligne. Les chiffres de ses dernières éditions, révélés vendredi, mettent en lumière l’amplification des diffusions des défilés.

Au compteur, pas moins de 188 événements ont été inscrits aux calendriers officiels de la FHCM depuis le début de l’année 2021. Ces événements ont été diffusés sur les plateformes Paris Fashion Week et Haute Couture Week, mises en place en partenariat avec Launchmetrics, plateforme marketing et d’analyses de données pour la mode. Ils concernaient la Semaine de la mode masculine automne-hiver 2021 avec 68 maisons inscrites (19 au 24 janvier), la Semaine de la haute couture printemps-été 2021 avec 27 maisons inscrites (25 au 28 janvier) et la Semaine de la mode féminine automne-hiver 2021 avec 93 maisons inscrites (1er au 10 mars), contre 82 maisons inscrite pour le printemps-été 2021.

Paris Fashion Week : Une « amplification internationale inédite »

170 maisons membres de la fédération ou invitées ont partagé leurs collections au grand public à travers des vidéos. Lesquelles ont été largement diffusées via un maillage particulièrement dense de relais digitaux, notamment composés de partenaires de la FHCM : Google, YouTube, Instagram, Facebook, TikTok, Canal+, The Asahi Shimbun, Kommersant, CNN, Weibo, Tencent Video, We Chat. La fédération note ainsi dans un communiqué l’« amplification internationale inédite » dont le contenu de ses Fashion Weeks parisiennes a pu bénéficier.

Depuis le début de l’année 2021, les événements de la FHCM ont ainsi représenté 467 000 visiteurs et 1,5 millions de pages vues sur la plateforme en ligne Paris Fashion Week. Les vidéos comptent quant à elles 354 millions de vues (342,8 millions sur YouTube, 11 millions de vues cumulées sur les réseaux chinois), et un Média Impact Value (l’indicateur MIV de Launchmetrics) de 242,92 millions de dollars.

La fédération note par ailleurs que la Semaine de la mode féminine a, sur Youtube, dépassé les scores d’audience de l’édition précédente après cinq semaines, les contenus vidéos des maisons inscrites au calendrier officiel ayant cumulé une audience de 100 millions.

En guise de bilan, la fédération traduit ces chiffres comme le signe que Paris est bien la capitale de la mode mais aussi, et désormais, la capitale digitale de la mode. L’organisation a en effet démontré son dynamisme à travers des calendriers bien remplis, combinant des poids lourds du secteur et de jeunes talents. À noter cependant que certaines maisons, comme Saint Laurent et Celine, ont toutefois choisi de présenter en dehors du calendrier officiel.

Crédi : Koché, AH21



Source link

Autres articles

les présentations virtuelles, “un jeu dangereux” pour Kris Van Assche

info mode

Les soldes d’été débutent dans un contexte inédit

info mode

la saga d’une marque affective et d’un modèle atypique

info mode

Les fugues enchantées des fashion weeks de Londres et New York

info mode

Le passeport digital des objets est-il l’avenir de la mode et du luxe ?

info mode

Boohoo s’effondre, un fournisseur accusé de pratiques quasi-esclavagistes

info mode