mylovehair.com
Infos Mode

Les ventes de LVMH se portent mieux qu’avant la pandémie


Paris – Le numéro un mondial du luxe LVMH, groupe aux 75
maisons dont Louis Vuitton, Dior et Dom Pérignon, a commencé l’année sur les
chapeaux de roues avec des ventes excédant au premier trimestre celles de
2019, avant la pandémie.

LVMH a annoncé mardi avoir enregistré 14 milliards d’euros de ventes au
premier trimestre, soit une croissance de 32 pour cent par rapport à la même époque en
2020 qui avait été marquée par le début de la pandémie. Mais surtout, le
groupe a dépassé son premier trimestre de 2019, avant pandémie, dont les
ventes avaient atteint 12,5 milliards d’euros.

Le groupe qui avait déjà limité la baisse de ses ventes et de sa
rentabilité en 2020 grâce à une forte reprise en Asie connaît une croissance
dans tous ses groupes d’activités excepté la distribution sélective (Séphora,
Le Bon Marché, le Duty Free Shoper) qui, pour cause de fermeture de magasins
en Europe et l’absence de voyages internationaux, voit ses ventes reculer de 5 pour cent par rapport au premier trimestre 2020 et
de 30 pour cent par rapport à celui de 2019.

Le groupe est toujours tiré par les performances de sa division-phare Mode
et Maroquinerie qui réalise une croissance organique de 52 pour cent par rapport à 2020
et 37 pour cent par rapport à 2019. Mais le début d’année est aussi le premier après le rachat du joaillier américain
Tiffany, pour quelque 13 milliards d’euros, lequel a permis de plus que
doubler les ventes au premier trimestre. La section Montre et joaillerie réalise pour ce premier trimestre 2021
1,883 milliards de ventes, soit… +138 pour cent par rapport à 2020, en incluant le
nouveau périmètre avec Tiffany.

Le Champagne tire aussi son épingle du jeu. Le groupe, via Moët Hennessy,
a pris en février une participation de 50 pour cent dans la marque de Champagne du
célèbre rappeur et producteur américain Jay-Z. Lire notre decryptage ici.

Dans les Parfums et Cosmétiques, la croissance organique des ventes
s’établit à 18 pour cent par rapport à la même période de 2020.

Si le groupe ne détaille pas les performances financières de ses marques,
il précise que Louis Vuitton continue d’accomplir “une performance
remarquable”, que Christian Dior “réalise un excellent début d’année”, que
Céline “rencontre un grand succès” et que Marc Jacobs enregistre “une très
bonne performance”, selon LVMH.

L’Europe en recul

Géographiquement, le groupe bénéficie d’une reprise très forte en Asie
(+86 pour cent par rapport à 2020) et dans une moindre mesure aux Etats-Unis. Mais
l’Europe a chuté, de 9 pour cent par rapport à 2020 et 18 pour cent par rapport à 2019.

“Dans un contexte qui reste encore perturbé, LVMH dispose des meilleurs
atouts pour s’appuyer en 2021 sur la reprise espérée et retrouver une
dynamique de croissance pour l’ensemble de ses métiers”, conclut le groupe
dans son communiqué. Il indique qu’il maintiendra une stratégie centrée sur le développement de ses marques,
« porté par une politique soutenue d’innovation et d’investissement ainsi que par une exigence permanente de qualité des produits et de leur distribution ». (AFP)

Crédit : FashionUnited.



Source link

Autres articles

Maison Ullens engage Haider Ackermann comme Consultant Créatif

info mode

LVMH mise sur une jeune plateforme digitale de revente de tissus et cuirs

info mode

Le groupe LVMH mise sur l’inclusivité et la diversité

info mode

Marimekko veut créer une plateforme dédiée à la mode de seconde main

info mode

la liste de Géraldine Dormoy

info mode

De la Royal Navy à Jean Paul Gaultier, le caban hissé haut

info mode