mylovehair.com
Infos Mode

Mirakl, le pionnier français des places de marché en ligne réalise une levée de fonds record


Paris – Mirakl, le pionnier français des places de
marché en ligne a annoncé mardi avoir levé 300 millions de dollars (225
millions d’euros), la plus grosse levée de fonds jamais réalisée par une
start-up française.

L’opération, qui valorise Mirakl à 1,5 milliard de dollars, fait rentrer
l’entreprise de 300 salariés dans le club fermé des “licornes” européennes,
ces entreprises de la tech à croissance rapide valant plus d’un milliard de
dollars.

Elle a suscité les applaudissements sur Twitter du président français
Emmanuel Macron, qui a fixé l’objectif de 25 licornes françaises en 2025 –
contre une dizaine seulement aujourd’hui.

“Bravo à toutes les équipes de Mirakl qui font rayonner la French Tech”, a
tweeté Emmanuel Macron, saluant les “400 emplois” que Mirakl prévoit de créer
en France dans les trois prochaines années.

Basée à Paris et lancée en 2012, Mirakl vend une solution logicielle qui
permet à ses clients de créer et de gérer des places de marché sur internet.
Ces sites commerciaux ne sont que des intermédiaires entre clients et
fournisseurs, et leur créateur n’a pas à disposer de ses propres entrepôts et
stocks.

Ils ont connu une rapide expansion ces dernières années et représentent
aujourd’hui 60 pour cent du commerce en ligne, selon Mirakl.
Ils permettent en effet aux entreprises – distributeurs mais aussi
industriels- de répondre de façon étendue aux besoins de leurs clients, sans
avoir à consentir des investissements colossaux pour créer une gamme et un
système de distribution.

Parmi les 300 clients revendiqués par Mirakl à travers le monde figurent
notamment Fnac Darty, Carrefour, Conforama, la branche canadienne du
distributeur de produits électroniques et informatiques Best Buy, ou la chaîne
américaine de supermarchés Kroger.

“Mirakl permet à ses clients de rivaliser avec les géants du secteur, à
l’instar d’Amazon ou Alibaba”, a indiqué mardi Philippe Corrot, le président
et cofondateur de l’entreprise née en 2012, dans une conversation avec des
journalistes.

Mille embauches dans le monde

L’entreprise, qui affirme être rentable, se rémunère par un pourcentage sur
les ventes réalisées par les places de marché utilisant sa plate-forme
logicielle.

Elle ne veut donner aucune évaluation sur son chiffre d’affaires, mais les
places de marché utilisant Mirakl réaliseront “3 milliards de dollars de
volume d’affaires en 2020”, a souligné Philippe Corrot.

La levée de fonds de Mirakl est menée par le fonds international
anglo-saxon Permira, avec les investisseurs historiques de Mirakl (83North,
Bain Capital Ventures, Elaia Partners, et Felix Capital).

Mirakl restera toutefois une entreprise française et bien ancrée en France
malgré sa vocation mondiale, selon Philippe Corrot.
Le siège social de Mirakl restera en France, car “nous sommes une
entreprise française avec un produit fait en France”, a-t-il indiqué.
Mirakl utilisera les fonds levés notamment pour embaucher, avec 1 000
nouveaux collaborateurs recrutés dans le monde, dont 300 ingénieurs qui seront
pour l’essentiel basés dans l’Hexagone.

Philippe Corrot est un autodidacte et multi-entrepreneur d’internet.
Il avait cofondé sa première entreprise, l’agence web Keyrus, en 1997,
avant de cofonder en 2001 Maÿrev, une marque d’accessoire de mode, puis en
2006 Splitgames, une place de marché spécialisée dans le jeu vidéo.

En 2008, la Fnac avait racheté Splitgames et Philippe Corrot était devenu
responsable de la place de marché du distributeur.
Il avait ensuite lancé Mirakl en 2012 avec Adrien Nussenbaum, un diplomé de
HEC avec qui il avait déjà créé Splitgames. (AFP)

Crédit : Unsplash



Source link

Autres articles

quand Carine Viard s’inspire des actrices

info mode

Milan révèle le programme de sa Fashion Week en ligne

info mode

le vilain secret de Leicester

info mode

Les Galeries Lafayette place de nouveau la rentrée sous le signe de la mode responsable

info mode

Hermès pose la première pierre de la Maroquinerie de Louviers en Normandie

info mode

Compte à rebours vers CENTRESTAGE — Une toute nouvelle expérience virtuelle

info mode