mylovehair.com
Infos Mode

Nensi Dojaka Prix LVMH 2021


Nensi Dojaka, lauréate du 8e prix LVMH.

« Et voici l’une des plus grandes actrices françaises mais également une icône de mode. » Annoncée par Delphine Arnault, directrice générale adjointe de Louis Vuitton et fondatrice du prix, l’invitée d’honneur Isabelle Huppert s’avance pour annoncer les vainqueurs du 8e prix LVMH, en ce mardi 7 septembre.

Les restrictions sanitaires ont donné lieu à une remise de prix intimiste au sein de la Fondation Louis Vuitton, à Paris – en lieu et place du cocktail habituel réunissant de nombreux invités –, au cours de laquelle Nensi Dojaka, créatrice de 27 ans d’origine albanaise et installée à Londres, a remporté la mise. Elle reçoit une dotation de 300 000 euros et bénéficiera d’un mentorat d’une année au sein du groupe LVMH.

Ses silhouettes déstructurées, qui jouent la transparence tout en célébrant le corps féminin, ont séduit unanimement le jury composé des créateurs des maisons du groupe : Marc Jacobs, Kim Jones (Dior Men), Maria Grazia Chiuri (Dior), Stella McCartney, Virgil Abloh (Louis Vuitton homme) et Jonathan Anderson (Loewe), épaulés par Delphine Arnault, Jean-Paul Claverie, conseiller de Bernard Arnault, et Sidney Toledano, président-directeur général de LVMH.

« Ce prix récompense à la fois la créativité, mais également la capacité du lauréat à construire une marque qui s’inscrira dans la durée. Nensi Dojaka a ces deux qualités-là. Son travail a une signature, il se reconnaît immédiatement », explique Stella McCartney, à l’issue de la remise des prix.

« 1 900 candidatures à l’international »

Diplômée à la fois du London College of Fashion et de l’école Central Saint Martins de Londres, la jeune femme présentera sa collection printemps-été 2022 le 17 septembre, lors de la semaine de la mode londonienne. « Ce prix va me permettre d’étendre mon offre, de développer ma production et d’agrandir mon équipe », s’est enthousiasmée Nensi Dojaka.

La créatrice Nensi Dojaka accompagnée d’une mannequin, portant toutes deux ses créations.

Fait inédit, le prix Karl Lagerfeld a quant à lui été attribué à trois créateurs ex aequo : Colm Dillane, 29 ans, Américain, fondateur de la marque KidSuper basée à Brooklyn (mode femme et homme), Lukhanyo Mdingi, 29 ans, Sud-Africain établi au Cap (mode femme et homme), et Rui Zhou, 26 ans, Chinoise, fondatrice de la marque Rui, basée à Shanghai. Ils reçoivent chacun une dotation de 150 000 euros, ainsi qu’un an de mentorat.

« Au-delà de la dotation, cette année de mentorat est vraiment très excitante, confiait Colm Dillane, lors de la conférence de presse. Apprendre à gérer une entreprise n’est pas forcément inné pour nous. J’espère que cela commence dès ce soir ! » Propriété intellectuelle, production, fournisseurs, aspects juridiques… Autant de sujets à découvrir pour ces jeunes créateurs.

Après l’annonce des lauréats, Virgil Abloh s’est, lui, empressé de rejoindre les cinq finalistes perdants pour les assurer de son soutien, numéro de téléphone personnel à l’appui. « J’ai été à leur place, je sais qu’ils ont l’impression d’avoir échoué alors qu’être arrivé jusqu’ici est déjà une grande victoire ! », a lancé le créateur américain.

Créé en 2014, le prix LVMH a récompensé lors des précédentes éditions des jeunes pousses devenues des voix importantes de la mode actuelle, comme la Française Marine Serre, l’Anglaise Grace Wales Bonner ou encore le Sud-Africain Thebe Magugu. « Le prix suscite des vocations, nous le voyons notamment à travers les réseaux sociaux. Cette année, nous avons reçu 1 900 candidatures à l’international. C’est formidable de se dire que c’est une possibilité, où que l’on soit dans le monde », souligne Delphine Arnault. Les questions environnementales sont quant à elles au cœur des propositions : « Les neuf finalistes avaient tous intégré une vision écoresponsable à leur collection. Les profils des candidats suivent les évolutions et les préoccupations du monde actuel », conclut Delphine Arnault.

Lire aussi Mode : le prix LVMH décerné pour la première fois à un designer africain



Source link

Autres articles

Le Slip Français devient une Entreprise à Mission

info mode

Esmod met en lumière la fibre d’Alpaga

info mode

Le produit comme moyen de protection

info mode

La mode se paie le luxe de la solidarité

info mode

Asphalte prend de l’avance sur la loi Climat et affiche désormais le score environnemental de tous ses produits

info mode

Maurizio Galante et Tal Lancman revisitent le musée Carnavalet

info mode