mylovehair.com
Infos Mode

Que réserve 2021 au commerce de détail ?


Après la première vague de la pandémie mondiale, les distributeurs ont été témoins d’une poussée croissante du e-commerce et du commerce de détail omnicanal en 2020. La fermeture temporaire des magasins non-essentiels a contraint les consommateurs du monde entier à se tourner vers des canaux d’achats alternatifs, notamment en ligne, sur les téléphones portables et sur les réseaux sociaux. Au cours des derniers mois, il est apparu évident que les distributeurs dotés d’une stratégie omnicanale forte et d’une présence numérique ont été en mesure de réagir plus rapidement à ces changements, qui, incontestablement, ne feront que prendre davantage d’ampleur en 2021.

Par exemple, le distributeur de vêtements de sport américain Nike avait précédemment annoncé une perte trimestrielle de 790 millions de dollars, avec un chiffre d’affaires d’1 milliard de dollars inférieures aux prévisions initiales de Wall Street. Malgré ses faibles résultats au quatrième trimestre, le distributeur a annoncé une augmentation de 75% de ses ventes numériques, représentant 30% de son chiffre d’affaires, un objectif que le distributeur de vêtements de sport ne s’attendait pas à atteindre avant 2023. Grâce à sa stratégie de base, qui comprend l’investissement dans le numérique, l’innovation et les ventes directes, Nike est parvenu à élargir sa clientèle et à gagner des parts de marché pendant une période sans précédent1.

Malheureusement, tous les distributeurs de vêtements et de chaussures n’ont pas eu autant de succès, le conglomérat de la mode britannique Arcadia Group étant parmi les derniers à avoir été placé en redressement judiciaireen décembre 2020. Cependant, tout n’est pas perdu en ce qui concerne les achats en magasin et l’expérience de vente. En ce débutd’année, nous examinons trois tendances de vente qui devraient émerger en 2021 et la manière dont les distributeurs peuvent se préparer aux défis de la nouvelle année et à la nouvelle norme du commerce de détail.

1. Priorité au numérique : les nouvelles technologies prennent le dessus

Le passage au numérique a connu une hausse soudaine avec l’apparition du nouveau virus. Les ventes en ligne ont augmenté de 25% au cours d’une période de deux semaines rien qu’en mars 2020, un bond considérable par rapport au taux de croissance annuel composé (TCAC) de 14% enregistré au cours des quatre dernières années selon l’Indice Adobe de l’économie numérique : Suivi de l’état du e-commerce pendant la COVID-19 et après.

Bien que les ventes de produits alimentaires aient stimulé cette croissance, les ventes en ligne de vêtements, des grands magasins et de produits de beauté ont augmenté de près de 10% en moyenne depuis le début de la pandémie, d’après McKinsey & Company. Suite à la fermeture des magasins de détail non-essentiels dans le monde entier, les habitudes d’achat des consommateurs se sont tournées vers les canaux en ligne, soulignant la nécessité pour les distributeurs de renforcer leur présence numérique. Les distributeurs n’ayant pas de présence en ligne auront des difficultés à entrer en contact avec les consommateurs tant que les règles du confinement se poursuivent à travers le monde.

Bientôt, les consommateurs s’attendront à vivre une expérience d’achat fluide, quel que soit le canal qu’ils utilisent. La nécessité d’apporter une expérience en magasin à une plateforme numérique ne fera qu’augmenter : il est donc primordial pour les distributeurs d’étendre leur présence à d’autres canaux et d’investir dans de nouvelles technologies. L’intelligence artificielle (IA), la robotique, l’IdO  et la réalité étendue (XR) qui comprend à la fois la réalité virtuelle et la réalité augmentée (RV/RA) sont tous amenés à jouer un rôle croissant dans l’avenir du commerce de détail. Les environnements de RV deviendront de plus en plus populaires, dans la mesure où ils peuvent être utilisés pour offrir une expérience d’achat en ligne à la fois immersive, riche en fonctionnalités et personnelle.

Le distributeur de mode de luxe Gucci a lancé un nouveau service de shopping virtuel plus tôt cette année, qui permet aux clients de communiquer directement avec les employés par appel vidéo, une première dans le secteur du luxe. Le service Gucci Live permet aux clients de discuter en temps réel avec des conseillers de la marque installés dans une nouvelle boutique dotée de la technique « client à distance » à Florence, en Italie, baptisée Gucci 9. Parallèlement, la RA sera utilisée en magasin et en ligne par les distributeurs pour permettre aux clients d’en savoir plus sur les produits ou d’essayer virtuellement des vêtements. Le distributeur de luxe Burberry a lancé cette année sa dernière fonctionnalité RA, qui permet aux clients de visualiser le rendu en 3D de ses produits dans le monde réel grâce à une recherche sur Google.

Que réserve 2021 au commerce de détail ?

2. Réinventer le rôle des magasins physiques : priorité à la sécurité !

La pandémie a durement frappé le fonctionnement des magasins alimentaires traditionnels, et la nouvelle distanciation sociale, une hygiène renforcée et des modes de paiement sans contact sont quelques-uns des changements constatés. Aujourd’hui, pour de nombreux clients, la priorité absolue lors d’une visite en personne dans un magasin physique est d’y entrer et d’en sortir le plus rapidement possible et en toute sécurité. Offrir une expérience d’achat sécurisée est essentielle et cruciale pour atténuer les angoisses des clients et stimuler le retour des achats en magasin. À l’avenir, les distributeurs devront réinventer le rôle des magasins physiques, tout en mettant en place des méthodes de distanciation sociale et de désinfection.

Par exemple, en Chine, 65% des consommateurs se soucient davantage de la sécurité des produits après l’épidémie de coronavirus, d’après l’enquête de McKinsey & Company2. Pour regagner la confiance des consommateurs dans le futur, les distributeurs devront mettre en œuvre des politiques et des processus visant à offrir des achats à distance en toute sécurité, désinfecter les produits et les surfaces et communiquer les règles en étant proactif et ouvert et en faisant preuve d’empathie.

Investir dans de nouvelles technologies, telles que SmartSolutions de Checkpoint Systems, est un moyen pour les distributeurs de contribuer à améliorer les réglementations en matière de sécurité et de santé au sein des magasins tout en rassurant les employés et les clients. La solution SmartOccupancy, par exemple, est idéale pour aider à maintenir la visibilité sur le nombre de clients dans un magasin, car elle compte en temps réel les personnes entrant et sortant d’un magasin. Les affichages en direct peuvent être suivis sur tablettes et des alertes sont envoyées au personnel lorsque le magasin est proche de sa capacité maximale. De la même façon, SmartTemperature peut évaluer avec précision si une personne a de la fièvre à une distance de 3m, offrant aux distributeurs un moyen sûr de vérifier à la fois les employés et les clients avant leur entrée dans le magasin.

Les caisses en libre-service présentent également aux distributeurs un autre moyen de rassurer les clients en offrant une meilleure commodité et des mesures de distanciation sociale. Pour lutter contre les vols à l’étalage, lorsque le paiement final n’est pas effectué, mais que les produits sont emportés, Checkpoint Systems propose une solution sans friction avec des étiquettes RFID qui ne sont désactivées qu’une fois le paiement final effectué.Les retours en magasin sont un autre point qui préoccupe de nombreux clients et distributeurs, mais la solution Inventory Quarantine de Checkpoint offre aux distributeurs un processus de mise en quarantaine automatisé pour toute marchandise retournée, gérant le stock de manière sûre et rapide avant qu’il ne soit remis en vente.

3. Omnicanal et exploitation des données pour davantage d’efficacité

Avant la pandémie mondiale, les principaux distributeurs numériques utilisaient des données pour identifier les tendances à venir, la circulation piétonne et les recommandations d’achat. À l’avenir, les distributeurs iront au-delà des collectes de données et des enquêtes et utiliseront les données pour suivre presque en temps réel les tendances de consommation et les changements de comportement d’achat. Depuis début 2020, plusieurs distributeurs ont basculé vers une stratégie omnicanale, axée sur le e-commerce. Toutefois, si les distributeurs sont dans l’impossibilité de faire évoluer leurs capacités logistiques et opérationnelles, ils continueront d’être en difficulté, même après le ralentissement de la crise.

Le fait de disposer d’une chaîne d’approvisionnement agile assistée par la technologie RFID est crucial pour construire une stratégie omnicanale solide. Les principaux distributeurs, notamment Nike, Inditex et C&A, utilisent des solutions RFID pour rationaliser la précision et la planification de leurs stocks et éviter les scénarios de surstock ou de rupture de stock. La technologie RFID peut être exploitée pour augmenter la visibilité et l’agilité de la chaîne d’approvisionnement puisqu’elle offre des données précises sur l’emplacement du produit sur plusieurs plateformes.Grâce à un système intégré de réponse, la RFID peut fournir des données et des analyses en temps réel pour rationaliser les processus d’approvisionnement et mettre en œuvre des stratégies de sécurité, que les distributeurs peuvent utiliser pour éviter les pannes et les goulets d’étranglement potentiels. En parallèle, la technologie RFID contribue également à améliorer la précision des stocks, réduisant ainsi le risque d’erreurs grâce au suivi manuel.

Grâce à ces précieuses informations, les distributeurs peuvent agir rapidement et prendre des décisions capitales basées sur des renseignements précis concernant les commandes de stock. Dans le même temps, ils peuvent réagir rapidement à l’évolution des demandes des consommateurs et redistribuer la marchandise entre les magasins physiques et le commerce en ligne en fonction des données de vente. La RFID est également considérée comme l’outil le plus rentable et le plus utile pour les distributeurs pour tirer parti des services de click and collect, de livraison le jour même et de plages horaires de prise de commande. À l’avenir, les solutions RFID sont appelées à devenir encore plus utiles, aidant les distributeurs à rationaliser leurs chaînes d’approvisionnement, à optimiser la livraison, le retrait en magasin et la préparation des commandes.

Checkpoint Systems propose un portefeuille complet de solutions RFID, des étiquettes et inlays jusqu’au logiciel hébergé dans le Cloud, en passant par du matériel d’encodage et d’étiquetage, pour aider les distributeurs à atteindre leurs objectifs d’optimisation de process tout au long de la chaine logistique jusqu’aux magasins. Notre équipe est experte dans la mise en œuvre de cette technologie et nous sommes présents pour soutenir le commerce de détail dans cette situation sans précédent.

www.checkpointsystems.com

Contactez notre équipe ici ou par email à contact@checkpt.com pourobtenir davantage d’informations.



Source link

Autres articles

Casablanca, la jeune marque qui monte

info mode

Marks and Spencer en perte semestrielle pour la première fois

info mode

une fréquentation à la hausse et une nouvelle équipe dirigeante

info mode

les présentations virtuelles, “un jeu dangereux” pour Kris Van Assche

info mode

une aide qui n’est pas sans faille

info mode

la mode masculine retrouve son public … ou presque

info mode