mylovehair.com
Infos Mode

Saint Laurent Homme, « party boys » et Sacré-Cœur


Collection homme printemps-été 2021, Saint Laurent.

Le 27 avril, alors qu’une partie du monde était confinée à l’abri du virus qui rôdait, la maison Saint Laurent annonçait qu’elle « pren[ait] la décision de repenser son approche du temps et d’instaurer son propre calendrier. (…) Saint Laurent décidera de son agenda, et ses lancements suivront un plan optimisé et guidé par les besoins de la créativité ». Qu’importe le planning des fashion weeks, Anthony Vaccarello, le directeur artistique de la griffe, présente donc désormais ses collections en dehors des rendez-vous imposés. Et si le dernier défilé femme a classiquement eu lieu en février, pendant la semaine parisienne du prêt-à-porter, nous voilà aujourd’hui dans le monde d’après.

Absente de la dernière fashion week homme (celle de juin, entièrement numérique, du fait du Covid-19), la maison a choisi ce mercredi 9 septembre pour révéler sa collection masculine printemps-été 2021. Au programme, pas de défilé, mais un film de six minutes mis en ligne à midi pile sur toutes les plates-formes de la marque. « No matter how long the night is » (« Peu importe la durée de la nuit »), annonce le titre de cet objet vidéo où les repères sont, en effet, quelque peu brouillés : on passe du Sacré-Cœur à la Grande Muraille de Chine en faisant un détour par les buildings new-yorkais, avant de revenir sur la tour Eiffel. On croise des beaux gosses contemplatifs perchés sur les monuments, les pensées perdues dans les nuages, et d’autres qui bondissent à toute allure de toit en toit comme des yamakasis.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Saint Laurent doit représenter l’extrême luxe »

Après quoi courent-ils, ces garçons pressés ? La lumière, l’adrénaline, ou peut-être un peu des deux. Et, surtout, comment sont-ils vêtus ? Comme des party boys qui auraient bourlingué, rapportant une chemise fleurie au graphisme hawaïen par-ci, un blouson à motifs de palmiers par-là. Entre imprimés têtes de léopard et effets de plumes multicolores, la collection multiplie les références à une nature exotique, sans perdre de vue ses fondamentaux : costumes slim, trenchs nonchalants et cravates fines, esprit rockeur des sixties.

Mention spéciale aux effets de texture ébouriffants (on pense à cette veste de costume taillée dans un tissage laineux, façon tapis berbère, ou à ce blouson zippé décoré d’un paysage abstrait évoquant une tapisserie impressionniste faite main). L’homme Saint Laurent est à la fois d’ici et d’ailleurs, toujours à la poursuite d’un horizon symbolique, c’est-à-dire du futur : voilà ce que semble raconter Anthony Vaccarello avec cette nouvelle collection, dont on apprécie la dimension onirique inattendue.

Sans doute la maison reviendra-t-elle aux défilés physiques dans un avenir proche, lorsque la distanciation sociale et le port du masque ne seront plus que de mauvais souvenirs. Mais faudra-t-il alors vraiment abandonner la méthode numérique ? Les shows « en présentiel » comptent généralement quelques centaines, voire un millier d’invités. Deux heures après sa mise en ligne, le film No matter how long the night is avait déjà été vu près de 42 000 fois sur Instagram.

Collection homme printemps-été 2021, Saint Laurent.
Collection homme printemps-été 2021, Saint Laurent.
Collection homme printemps-été 2021, Saint Laurent.
Collection homme printemps-été 2021, Saint Laurent.



Source link

Autres articles

Pourquoi la mode doit arrêter la production de masse

info mode

Comment Adidas veut mettre fin à la crise mondiale du plastique

info mode

LVMH n’envisage pas d’acheter des actions Tiffany sur le marché, malgré la baisse du cours

info mode

White Milano présente les collections de plus de 300 marques

info mode

Neymar et Nike, la fin d’une histoire de 15 ans

info mode

Virginie Viard « J’ai une vision différente de celle de Karl »

info mode