mylovehair.com
Infos Mode

SMCP voit ses ventes chuter de 16,7 pour cent au 1T à cause de la pandémie


Paris – Le groupe SMCP, la maison-mère des marques
Sandro, Maje et Claudie Pierlot, a annoncé mercredi matin avoir enregistré
au
premier trimestre un chiffre d’affaires en baisse de 16,7 pour cent à 228,7
millions d’euros, en ligne avec ses prévisions, révisées fin mars en raison
du
coronavirus.

SMCP, impacté par l’épidémie de Covid-19

En données organiques, le chiffre d’affaires se contracte même de
20,4 pour cent, précise dans un communiqué le groupe, qui avait annoncé en
marge de ses résultats annuels qu’il tablait sur des ventes au premier
trimestre “en baisse d’un peu plus de 20 pour cent”.

“Cette performance reflète l’impact de l’épidémie de Covid-19 qui a
engendré la fermeture des magasins en Asie à partir de la fin du mois de
janvier, puis en Europe et en Amérique du Nord mi-mars, ainsi qu’un arrêt
des
flux touristiques (notamment chinois)”, souligne SMCP.

Le groupe, dont 82 pour cent des magasins gérés en propre dans le
monde sont encore fermés, explique avoir pris “des mesures immédiates pour
atténuer l’impact de la crise et protéger sa trésorerie”, en réduisant
notamment de 40 pour cent “ses dépenses d’investissement essentielles”,
ainsi que ses dépenses opérationnelles.

Dans ce contexte, SMCP, dont l’actionnaire majoritaire est Topsoho,
une société détenue par le Chinois Shandong Ruyi, a décidé de “mobiliser sa
facilité de crédit renouvelable (RCF)” en mars dernier et bénéficie
désormais
d’une position de liquidité sécurisée de plus de 200 millions d’euros.

Compte tenu des incertitudes sur la durée et l’ampleur de
l’épidémie, SMCP estime qu’il n’est pas pertinent, à ce stade, de
communiquer des prévisions pour l’année 2020.

Il s’est dit néanmoins “confiant” pour la suite et prépare
activement le
déconfinement, amorcé déjà en Allemagne et qui se précise dans le reste de
l’Europe pour le mois de mai.

“Bien que la pandémie ait un impact important sur notre performance
au deuxième trimestre, les premiers signes de reprise en Chine sont
encourageants”, estime ainsi le directeur général de SMCP, Daniel Lalonde,
cité dans le communiqué.

Les marques Sandro et Maje ont été fondées à Paris, respectivement
en 1984 et en 1998 par Evelyne Chetrite et Judith Milgrom, qui continuent à
en assurer la direction artistique. Pour sa part, la marque Claudie
Pierlot, fondée en 1984, a été acquise par le groupe en 2009.
(AFP)

Photo : Maje Facebook



Source link

Autres articles

Comment les talents créatifs de LVMH réagissent au confinement

info mode

Alexandre Mattiussi, l’AMI du prêt-à-porter

info mode

le marché mondial du luxe devrait se contracter de 20 à 35 pour cent en 2020

info mode