mylovehair.com
Infos Mode

tour d’horizon de ce qui se fait de mieux


Le masque peut-il vraiment devenir un accessoire tendance ? Si
la question se posait il y a encore quelques semaines
, il ne fait
désormais plus aucun doute que l’objet se trouve aujourd’hui autant sur le
terrain de la mode que sur celui du médical. Dans le contexte du
déconfinement, le port obligatoire du masque de protection dans les transports en commun a stimulé la
créativité des designers et déjoué la contrainte, faisant de l’accessoire
un prétexte à l’expérimentation et une occasion de plus pour exprimer son
style.

Masque de protection : tour d'horizon de ce qui se fait de mieux

Atelier I+N – Summer Wave. Noelani Rutz – SSAW2020

Cette tendance quelque peu « forcée » se lit notamment à travers les
initiatives de plusieurs collectifs ou institutions. Aux Pays-Bas, la
Kunstuitleen Rotterdam, un organisme artistique, a lancé l’initiative
#Mondkappenou : une exposition Instagram qui encourage les créateurs et
amateurs de couture à proposer leurs modèles de masque. Selon le site web,
« la Kunstuitleen veut créer, ensemble, un souvenir positif et durable de
ce temps du coronavirus. »

Les modèles de masques les plus innovants

En Suisse, la plateforme Hyperaktiv, qui rassemble des designers de tous
bords, a lancé le projet Byom. L’initiative vise à créer des masques de
protection « alliant esthétique de pointe, support avant-gardiste et
fonctionnalité ingénieuse », peut-on lire sur le site web. Les plus
innovants masques de protection du web se trouvent certainement sur cette
plateforme : masque translucide en papier calque, masque fait de bout en
bout d’un seul cordon, masque qui se replie sur lui-même pour permettre à
son porteur d’accéder à sa bouche sans effort, masque qui s’adapte au trait
du visage, masque souriant, masque de héros, etc…

Masque de protection : tour d'horizon de ce qui se fait de mieux

Josefina Muñoz Studio – Crazy. Dimitri Nassisi, Hanieh Rashid & Laurie Greco – Smile.

« Mask Fashion Week »

A Vilnius, en Lituanie, la capitale est même allée jusqu’à organiser une
semaine de la mode consacrée au masque de protection pour encourager les
citoyens à faire preuve de créativité. La « Mask Fashion Week », qui aura
lieu du 4 au 10 mai, invite les habitants de Vilnius à conduire ou à
marcher le long d’un parcours fléché, jalonné de vingt et un panneaux
d’affichage présentant des photographies d’hommes, de femmes et d’enfants
portant des masques. Sur chaque panneau d’affichage est écrit « La
créativité ne peut pas être masquée ».

Masque de protection : tour d'horizon de ce qui se fait de mieux

Léonard Guyot – Post-Meta. Lucie Herter – Hero.

Marques et créateurs

Concernant les marques, le masque représente pour elles une nouvelle
source de revenus. L’exemple le plus connu étant un modèle créé par la
marque Off-White, le produit pour homme le plus populaire au monde selon le
moteur de recherche Lyst.

Masque de protection : tour d'horizon de ce qui se fait de mieuxMasque de protection : tour d'horizon de ce qui se fait de mieux

Du créateur intimiste aux grands noms de la mode, tous s’y mettent. La
marque de bijoux éponyme Saskia Diez propose un modèle avec une chaîne pour
féminiser l’accessoire et lui donner un côté précieux. Jean Paul Gaultier
et l’équipe de son studio de Haute Couture le réinvente pour le média
français Gala. La plateforme d’e-commerce Zalando en propose quant à elle
des versions plus classiques et discrètes, entre 14,95 et 28,95 euros.

Crédit : Hyperaktiv, Saskia Diez, Helena Deniz, Atelier Paulin.
Photo principale : Armedangels et Yrurari.



Source link

Autres articles

L’américain HanesBrands pénalisé par le Covid-19 au premier trimestre

info mode

des négociations “le fusil sur la tempe”, dénoncent les syndicats

info mode

le souk de l’or de Dubaï brille à nouveau

info mode