mylovehair.com
Infos Mode

un premier semestre négatif malgré les bons chiffres du e-commerce


Après un début d’année 2020 positif, le groupe Calida a connu quelques
mois difficiles lors de l’apparition de la Covid-19. Le mois de mars a été
particulièrement éprouvant suite à la fermeture des boutiques physiques et
des points de ventes des partenaires en France, en Suisse et en Allemagne.
Comme beaucoup d’autres entreprises, le groupe s’est rabattu sur le digital
et ce résultat a porté ses fruits. Pour Calida, l’investissement sur la
vente en ligne ne date pas d’aujourd’hui, il a débuté quelques années
auparavant mais il est plus que jamais indispensable !

À l’échelle du groupe, le commerce en ligne a progressé de 59,2 pour
cent et la part des ventes de 22,5 pour cent (contre 12,2 pour cent l’année
précédente). Dans l’ensemble, le chiffre d’affaires corrigé des effets de
change a diminué de 14,6 pour cent au cours des six premiers mois de 2020,
pour atteindre 146,2 millions de francs suisses (180 millions de francs
suisses au premier semestre 2019). Malgré une gestion restrictive des
coûts, le résultat d’exploitation (EBIT) s’est traduit par une perte
d’exploitation ajustée de 4,4 millions de CHF en raison de la baisse des
recettes causée par la pandémie.

« Grâce à notre position forte et en pleine croissance dans le commerce
électronique et aux mesures stratégiques efficaces mises en place, nous
avons pu limiter l’impact des pertes dans une large mesure. Nous
continuerons à promouvoir la numérisation sur tous les canaux et à
renforcer progressivement notre position de leader dans le commerce en
ligne. En outre, nous continuerons à travailler à la mise en œuvre de nos
leviers stratégiques clairement définis », a déclaré dans un communiqué
Reiner Pichler, le PDG du groupe Calida.

L’activité des marques

Au printemps, la marque Calida a présenté, au Salon de la Lingerie à
Paris, la toute première collection capsule de créateurs cent pour cent
biodégradables. La collection a été développée en coopération avec la
marque de mode de luxe Viktor & Rolf. Au début de l’année 2020, Calida a
reçu le prix suisse de l’éthique pour sa série « cent pour cent Nature »,
certifiée « Cradle to Cradle ». Au cours de la période de référence, le
chiffre d’affaires a diminué de 11,3 pour cent, à 54,0 millions de francs
suisses, après correction des effets de change. Les ventes en ligne
corrigées des effets de change ont augmenté de 63,2 pour cent par rapport à
la même période de l’année précédente.

Groupe Calida : un premier semestre négatif malgré les bons chiffres du e-commerce

La marque de lingerie Aubade a vu son chiffre d’affaires en ligne
augmenter de 24,6 pour cent. En outre, les ventes via les appareils mobiles
ont plus que doublé. Toutefois, les bonnes performances du commerce en
ligne n’ont pas permis de compenser la baisse des recettes du retail. Au
cours du premier semestre, Aubade a réalisé un chiffre d’affaires net de
21,9 millions d’euros, corrigé des effets de change, soit 20,6 pour cent de
moins que l’année précédente.

Le groupe Calida, spécialisé dans l’habillement, est composé des
marques Calida et Aubade dans le segment de la lingerie, Millet et Lafuma
dans le segment des sports alpins et de plein air ainsi que de la marque de
meubles de plein air Lafuma Mobilier. Le groupe, dont le siège social est
en Suisse, a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 404 millions de francs
suisses en 2019 et collabore avec 3000 employés.

Crédit : Groupe Calida



Source link

Autres articles

des négociations “le fusil sur la tempe”, dénoncent les syndicats

info mode

Comment la transformation digitale aide L’Oréal à faire des merveilles

info mode

Agnes b. croit à un “sursaut” et appelle les riches à “partager”

info mode