mylovehair.com
Infos Mode

Zalando vise un volume d’affaires de 30 milliards d’euros d’ici 2025


Zalando revoit ses objectifs à la hausse. Portée par une année hors normes, la plateforme
berlinoise veut devenir « la porte d’entrée » de la mode en Europe. Elle vise à servir sur le long terme
plus de 10 pour cent du marché européen total de la mode, estimé à 450 milliards d’euros. Et s’est donnée comme nouvel objectif de croissance un quasi triplement de son volume d’affaires d’ici à 2025, soit 30 milliards d’euros.

Ces nouveaux guidelines, présentés ce 16 mars lors d’une conférence en ligne visent clairement à faire passer l’entreprise à une étape supérieure.
Ses résultats financiers de 2020 lui donnent des ailes : Sur l’exercice, Zalando a atteint un
volume d’affaires de 10,7 milliards d’euros, surfant sur une croissance de 30,4 pour cent.
Le chiffre d’affaires a quant à lui bondi de 23 pour cent, à 8 milliards d’euros.
L’essor exponentiel du e-commerce pendant la crise sanitaire y est bien sûr pour beaucoup. Mais le renforcement des partenariats avec les marques et commerçants, partie importante de la stratégie, a favorisé aussi ce mouvement souligne Zalando qui revendique aujourd’hui 38,7 millions de clients actifs et 185,5 millions de commandes en 2020.

Le début de l’année 2021 s’inscrit dans ce sillage, avec une croissance du volume d’affaires d’environ 50 pour cent prévue pour le premier trimestre et une augmentation comprise entre 27 et 32 pour cent fin 2021.

Devenir la destination incontournable autour de laquelle les consommateurs de mode européens gravitent est donc la nouvelle ambition du poids lourd de la mode en ligne. Pour ce faire Zalando va renforcer la vente directe aux consommateurs : au quatrième trimestre 2020, le programme de partenariats de Zalando représentait 24 pour cent du volume d’affaires avec plus de 2400 magasins connectés à la plateforme via le programme Connected Retail. Le programme continue de croître rapidement en 2021, avec plus de 3400 magasins connectés d’ici fin février 2021. « L’industrie a été confrontée à de nombreux défis au cours de l’année écoulée et nous avons vu des partenaires s’engager plus profondément que jamais avec Zalando. Nous restons déterminés à faire partie de la solution et à soutenir nos partenaires qui recherchent des moyens de faire évoluer leur activité en ligne » a souligné David Schneider, l’un des co-PDG.

Devenir la porte d’entrée de la mode en Europe

Autre levier de développement, l’accélération de l’international. A commencer par les pays d’Europe de l’Est soit la Croatie, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Slovaquie et la Slovénie en 2021, la Hongrie et la Roumanie en 2022. Les investissements prévus en 2021 pour la logistique et la technologie sont compris entre 350 et 400 millions d’euros.

Le géant en ligne allemand annonce en parallèle des engagements forts en terme de durabilité.
Comment croître plus vite, tout en étant durable, une quadrature du cercle que Zalando
vise à dépasser pour améliorer son impact net positif RSE, via son programme « Do More »
. L’entreprise travaille sur plusieurs priorités, la réduction des gaz à effet de serre,
la vente de produits plus durables, les packagings et la supply chain. Son premier rapport
d’étape (2020) sur le développement durable vient d’être publié, qui affiche notamment un
objectif d’un quart de produits « plus durables » vendus d’ici à 2023. Zalando veut aussi accroître ses effets pour passer d’un modèle « linéaire » à un modèle «circulaire», en impliquant le consommateur dans le processus de durée de vie et de remise sur le marché des produits.

Muter à terme vers un modèle circulaire

Enfin, Zalando a précisé les contours de sa nouvelle équipe dirigeante. Le directoire sera remodelé à partir d’avril prochain après le départ déjà annoncé de l’un des trois co-PDG, Rubin Ritter. Les deux autres fondateurs – présidents, Robert Gentz et David Schneider, continueront de diriger l’entreprise, chacun avec des missions spécifiques : Robert Gentz sera responsable de la direction de la stratégie à long terme ainsi que de la supervision des affaires et du développement de l’entreprise. David Schneider continuera à piloter les partenariats et relations avec les marques ainsi que la politique RSE.
Un nouveau poste est créé, celui de « Chief People Officer », pour globaliser la politique de ressources humaines et de gestion des talents. Il est confié à Astrid Arndt, qui dirige déjà les équipes « people & organisation » de Zalando depuis 2019. Autre promotion, celle de Jim Freeman, actuel directeur de la technologie, qui devient directeur business et produits.

Crédits : Zalando



Source link

Autres articles

Fast Retailing abaisse ses prévisions annuelles de bénéfice opérationnel et de ventes

info mode

chute de 45 pour cent des ventes entre mars et juin à cause du Covid-19

info mode

cinq capitales émergentes de la mode en Europe

info mode

Le glamour disco de Fendi ouvre la semaine de la mode à Milan

info mode

En attendant de se (re)saper comme jamais, cinq façons d’enrichir sa culture mode en ligne

info mode

une édition de rentrée dynamique

info mode