mylovehair.com
Alopécie ou calvitie
Coiffure

Alopécie ou calvitie, savez-vous vraiment votre problème ?

Qu’il s’agisse de calvitie ou d’alopécie, il convient de connaître la différence entre les deux car ces maladies sont souvent confondues et donc mal comprises. Une meilleure connaissance du sujet pourrait éviter à ceux souffrant d’alopécie de contracter bien plus tard une calvitie, tout comme ceux atteint de calvitie précoce pourrait éviter de devenir chauve à l’âge de 30 ans. Voyons donc la différence entre alopécie et calvitie.

L’alopécie, cette chute de cheveux tant redoutée

L’alopécie est donc une chute de cheveux abondante et inhabituelle qui peut être diffuse ou en plaque. On considère qu’il existe plusieurs types d’alopécie, classées selon un groupe de facteurs l’ayant déclenché. Nous retiendrons ici les quatre plus grands types d’alopécie causant une chute de cheveux.

♣ Chute de cheveux aiguë

Une modification physiologique au niveau du corps peut impacter la racine du cheveux et entraîner ainsi une chute. Elle survient généralement 2 voir 3 mois après le facteur l’ayant déclenché.

En voici quelques uns :

  • un accouchement
  • une intervention chirurgicale
  • une maladie aiguë
  • une perte rapide de poids
  • un stress important
  • la prise de certains médicaments

La chute de cheveux aiguë est donc passagère et ne devrait durer que quelques mois, 6 au maximum. Si celle-ci s’étends au delà, il faut vérifier qu’elle n’est pas pathologique (chronique) et la traiter.

♣ Chute de cheveux chronique

On évoque la chute de cheveux chronique lorsque celle-ci évolue depuis plus de 6 mois. Les causes sont bien souvent une carence en fer (hyposidérémie) et un manque de globules rouges (anémie). Ces deux facteurs peuvent être aussi couplés, comme c’est le cas lors d’une grossesse par exemple. Dans ce cas, un traitement de compléments alimentaires peut vous être prescrit. L’hypothyroïdie peut aussi déclencher une chute de cheveux chronique.

♣ L’alopécie localisée

Celle-ci est provoquée par des problèmes de peau (pelade, brûlure), la radiothérapie ou encore à cause d’un parasite (teigne). Les personnes atteinte d’un cancer qui commencent des séances de chimiothérapie constatent également une perte de cheveux rapide, pouvant conduire à une solution calvitie. Mais fort heureusement, dans la majorité des cas, dès que le traitement est arrêté, les cheveux reviennent au bout de quelques mois.

♣ L’alopécie androgénétique

L’alopécie androgénétique est une modification physiologique de la chevelure qui se traduit par un affinement des cheveux au niveau du devant de la tête et sur le sommet. Elle apparaît généralement entre 30 et 40 ans. Les raisons de cette chute de cheveux sont multiples mais d’après plusieurs études, une hormone serait en partie responsable, la DHT.

Quand l’alopécie vire à la calvitie

Le dernier cas d’alopécie évoqué (androgénétique) est le plus redoutable car il conduit bien souvent à une calvitie c’est à dire à l’absence de cheveux. L’excès de DHT entraîne une atrophie des bulbes du follicule pileux ce qui va dans un premier temps causer une chute évolutive jusqu’à finir par une disparition totale de la chevelure dans une zone précise, parfois même sur le cuir chevelu complet.

♦ N’attendez donc pas d’avoir comme diagnostic une calvitie ! Traitez votre alopécie au plus vite mais surtout correctement car vous risqueriez de tomber dans un cercle vicieux sans fin. Il existe certes des traitements contre la calvitie mais ces solutions comportent bien plus d’inconvénients que d’avantages.♦

♠ A RETENIR ♠

Alopécie : chute de cheveux

Calvitie : absence de cheveux

Source

Autres articles

Shampoing : comment choisir celui qui vous conviendra le mieux ?

Emmanuel

Rhassoul, une argile utilisée comme shampoing pour cheveux

Irene

Comment avoir les cheveux longs rapidement

Irene

Comment faire pousser les cheveux plus vite

Irene

Contre les pellicules, quels traitements pour quels symptômes ?

administrateur

Traitement au laser, les questions que vous vous posez

Irene