mylovehair.com
sulfates dans les shampooings
Coiffure

Les sulfates dans les shampooings : les reconnaître, les éviter, les remplacer

C’est bientôt Halloween, alors pour l’occasion, on va jouer à se faire peur en parlant… des sulfates !

Les sulfates sont des tensioactifs (agents lavants) très agressifs et très irritants. Ils sont dangereux pour la peau, les yeux et les voies respiratoires.

Ils peuvent être responsables d’allergies, de yeux qui piquent, de l’apparition de pellicules sèches, de démangeaisons du cuir chevelu, de dermatites, de longueurs asséchées.

Les cheveux fins ou bouclés y sont particulièrement sensibles.

Et d’après vous, comment se défend le cuir chevelu d’une telle agression, parfois quotidienne ? Il graisse. Et vous, du coup, vous faites quoi ? Vous relavez ! Et voilà le cercle vicieux qui commence ou comment se retrouver avec des racines grasses et des pointes sèches, des pellicules, des petits boutons, des démangeaisons…

► En lisant les ingrédients de la liste INCI du produit.

Les pires d’entre eux, que l’on retrouve partout, sont :

  • l’ALS (Ammonium Lauryl Sulfate)
  • les SLS (Sodium Laureth Sulfate, Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Lauryl Sulfoacetate).
  • le Sodium Myreth Sulfate

Il y en a d’autres, considérés comme moyennement irritants :

  • le Cocamidopropyl Betaine
  • le Disodium Cocoamphodiacetate
  • le Disodium Laureth Sulfosuccinate
  • le Sodium Coco Sulfate

Pour vous donner une petite idée, ils sont aussi utilisés comme détergents-dégraissants dans de nombreux produits industriels, on les retrouve aussi dans les herbicides, comme adjuvants de certains pesticides ou encore comme inhibiteurs de corrosion dans l’électronique.

Mais, me direz-vous, pourquoi on en trouve dans tous les shampooings alors, même biologiques, s’ils sont si mauvais pour nous ?
• Premièrement, parce qu’ils moussent. C’est ce que veulent les consommateurs. Malheureusement, de nombreuses personnes sont persuadées que plus un produit mousse, plus il est efficace. Or, ça n’a rien à voir.
• Deuxièmement, pour l’argent. Car ces tensioactifs sont très bon marché. Les fabricants les utilisent depuis des lustres et refusent d’en changer. Forcément, un tensioactif naturel et ultra doux de la famille des acylglutamates, qui sont issus des acides aminés, vaut plus de 8 fois le prix de base ! La qualité se paye.

► Ne vous fiez pas au fait que le produit soit naturel ou biologique, surtout s’il est certifié Cosmébio/Ecocert. En effet, cette charte autorise la présence de tensioactifs irritants dans les formules. Préférez une certification BDIH, très stricte sur le sujet.

► Un shampooing et un après-shampooing sans sulfates, qui contiennent des tensioactifs doux et inoffensifs comme ceux de cette liste :

  • Coco Glucoside
  • Decyl Glucoside
  • Disodium Cocoyl Glutamate
  • Laurdimonium Hydroxypropyl Hydrolyzed Wheat Protein
  • Lauryl Glucoside
  • Sodium Cocoamphoacetate
  • Sodium Cocoyl Glutamate
  • Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein Glutamate
  • Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein
  • Sodium Lauryl Glucose Carboxylate & Lauryl Glucoside
  • Sodium Lauroamphoacetate

 

► Des poudres de plantes lavantes

 

Utilisez-vous des soins avec ou sans sulfates ? 

Voyez-vous une différence ?

Autres articles

Utiliser une brosse en poil de sanglier : quels sont les avantages 

Emmanuel

Quel shampoing choisir: toute la vérité

Irene

Cheveux fourchus, voilà pourquoi ils ne poussent plus !

Irene

Khadi : Shampooing ayurvédique réparateur à la rose

Irene

Silicone cheveux, ce que vous devez savoir !

Irene

Comment choisir le bon shampooing pour cheveux colorés

administrateur