mylovehair.com
après-shampoing O'céan
Coiffure

Mulato Cosmetics, soin après-shampoing O’céan

Ce produit, c’est un peu comme un soin Kérastase qui aurait une compo saine et naturelle. Son odeur, c’est la même que chez le coiffeur, celle qu’on a dans les cheveux en sortant du salon, quand ils sont tout propres tout brushés. On est loin des huiles essentielles et autres odeurs de plantes mais justement, ça change et ça pourra satisfaire les nostalgiques des fragrances « cosmétiques » qu’on retrouve rarement une fois passé au bio. La texture se fond bien aux cheveux et le démêlage est instantané (merci le BTMS). Je l’ai utilisé en après-shampoing mais aussi tout seul en no-poo. Dans les deux cas, il laisse mes cheveux doux et souples, sans les alourdir. Je le conseille aux personnes qui sont en transition ou qui ont peur de passer le cap des produits naturels, à celles qui veulent retrouver les sensations d’un soin professionnel mais sans tous les ingrédients dérivés de la pétrochimie qu’on trouve dedans.

Actifs principaux :

Le Wakamé, le Kombu et le Goémon noir, algues brunes : très concentrées en oligo-éléments, favorisent la régénération cellulaire. Les algues rouges, la Palmaria Palmata et le Chondrus crispus appelé silicone végétal : gainent et lissent les cheveux et leur confèrent un toucher brillant et soyeux Les protéines de soie : améliorent l’hydratation des cheveux La gomme de guar : conditionneur végétal, démêle et facilite le coiffage. Pour les plus aguerries du bio, malgré une bonne efficacité de ce soin, on regrettera le manque de précision sur le parti pris environnemental : – Rien n’est indiqué concernant les tests sur les animaux. Même si en principe la pratique est interdite au sein de l’Union Européenne, on reste dans le flou et on aimerait être rassuré là-dessus. D’autant plus que pour moi, c’est une priorité qui guide mes choix cosmétiques. – Il y a aussi la question de l’exploitation des fonds marins et ses conséquences sur les éco-systèmes très fragiles. La marque ne communique pas là-dessus non plus or j’aimerais bien savoir si leurs pratiques sont respectueuses de l’environnement. En tant que plongeuse et amoureuse de la mer, je ne peux pas passer à côté de cette réalité.

EDIT :

J’ai reçu une réponse de la marque concernant mes doutes. Je la partage donc avec vous :

« Bonjour Juliette,

Nous vous remercions pour votre article sur le soin O’céan.

Je voulais également vous rassurer quant aux questions relatives à l’environnement que vous vous posez.

Nous ne faisons bien evidemment pas tester nos produits sur les animaux.
Nos produits sont fabriqués en France avec des ingrédients français, de plus la loi interdit les tests sur les animaux en Europe comme vous le savez et une entreprise qui revendique un aspect naturel important ne peut pas penser une seule seconde faire tester ses produits sur les animaux.

Mais comme vous êtes de plus en plus nombreuses à nous faire la reflexion sur le fait qu’aucune mention ne le précise, nous commençons à étudier la possibilité d’appartenir à one voice.

Concernant les fonds marins, nous restons une entreprise à taille humaine très préoccupée par l’environnement et nous faisons bien evidemment très attention à tous ces aspects et à ne pas dénaturer du patrimoine naturel comme les fonds marins qui sont essentiels pour l’environnement.

J’espère vous avoir rassuré davantage sur ces aspects.
Je reste à votre disposition si vous souhaitez des informations supplémentaires.

Cordialement,

Solweig DEVAUX
MULATO COSMETICS »

Autres articles

Mes produits préférés

Irene

Soins contre la chute des cheveux – 3ème partie

Irene

Top 5 des astuces pour garder l’éclat de vos cheveux après l’été

administrateur

L’Aloe vera, un soin démélant pour cheveux

Irene

Comment prendre soin des cheveux secs

Irene

Conseils pour avoir une barbe parfaite

administrateur