mylovehair.com
Octobre rose
Lifestyle

Octobre rose : et si on se recentrait sur l’essentiel ?

Depuis 22 ans, le mois d’octobre est le mois privilégié pour la communication autour de la lutte du cancer du sein. Cette grande campagne d’information est l’occasion de plusieurs manifestations à l’initiative de l’Association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! », relayées par différents supports médias et partenaires du domaine de la cosmétique, de la mode ou encore de la grande distribution par exemple.

Le cancer du sein en quelques chiffres

  • 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein
  • le dépistage précoce permet de sauver beaucoup de vies : la moitié des cancers du sein sont repérés alors qu’ils mesurent moins de 2 centimètres.
  • c’est la première cause de cancer féminin
  • 75% des cancers du sein se déclarent après 50 ans.
  • 53 000 nouveaux cas annuels.

Les actions des marques pour sensibiliser au cancer du sein

Je trouve super que l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! » ait réussi à fédérer autant de supports presse et de marques autour de cette cause. Chaque année, les manifestations positives et constructives autour d’Octobre Rose se multiplient, et permettent de sensibiliser un maximum de femmes.

A titre personnel, je jette toujours un oeil aux collaborations des marques beauté, en 8 ans de Mylovehair j’en ai même mis certaines à l’honneur. Je me dis que ça peut être un plus pour la recherche, pour le dépistage et la lutte en général contre le cancer du sein : ce coup de projecteur permet à certaines consommatrices de donner alors qu’elles ne feraient peut-être pas naturellement un don à la Ligue contre le Cancer. Mais, depuis quelques années, je me sens mal à l’aise…

Le ruban rose… pour se donner bonne conscience ?

Forcément, coller un petit ruban rose à son produit d’octobre, ça donne une image positive à la marque. Et peut-être que cela fait vendre ? (Une étude l’a démontré pour le marché Américain où le phénomène est beaucoup plus développé que chez nous) En tout cas, ces arguments sont aujourd’hui souvent utilisés par ceux qui dénoncent le « Pinkwashing« . Pour eux, ces campagnes marketing sont très lisses, parfois trop auto-centrées autour du produit (rose… ou de son ruban rose), sans nécessairement informer, chiffrer, ou parler concrètement de la maladie.

Et chez les influenceurs online ?

Je suis très exposée aux messages d’influenceurs web du domaine de la beauté et de la mode – forcément ! Et cette année, plus que les autres, j’ai été surprise de constater que la cause était largement relayée. Tantôt on porte un tee-shirt, tantôt on se lisse les cheveux avec un fer à lisser rose et hors de prix. Certaines opérations ont été payées par les marques, d’autres manifestations de sympathie à l’égard de la cause sont purement spontanées. Bien sûr, c’est super que l’on sensibilise nos lectrices à tout cela. Mais à quel prix ?

Est-ce nécessaire de se peinturlurer les ongles, la bouche ou les cheveux de rose pour dire que « oh la la, le cancer du sein, faut lutter contre ! » ?! Est-ce si utile de raconter qu’on se lisse les cheveux avec un styler tout rose bonbon et que si on l’achète pour la modique somme de 205€ (!!!!), 10€ serons reversés à la Ligue Contre le Cancer (généreux…!) ? Quel sens donnons-nous à nos actes ? Quel poids et quelle légitimité souhaitons-nous donner au terme « influenceur » qui nous caractérise ?

Est-ce qu’au final, un peu comme certaines marques, on ne s’achèterait pas une bonne image ? Et est-ce qu’on ne serait pas en train de transformer ce putain de cancer en produit de consommation ?

Tags: cancer du sein, octobre rose

Autres articles

Mascara Fairydrops : il s’en vend un par minute au Japon !

Irene

Spa Clarins de l’hôtel Molitor : divin !

Irene

Faux-cils LED, l’innovation beauté rigolote de l’été

Irene

Just Peachy Mattes Too Faced : voici la nouvelle palette de fards mats

Irene

Démaquillant Urban Decay : que vaut l’huile en stick ?

Irene

Cheveux roux : quel maquillage pour moi ? Mes conseils !

Irene