mylovehair.com
blonds intermédiaires
Coiffure

Tie and dye, blonde ou ombré: les blonds intermédiaires

On a parlé du blond. Que le blond trouble, fascine, charme. Que le blond attire et déroute. Et que le blond n’est pas uniquement destiné à quelques chanceuses. Non, les brunes aussi ont droit à leur part du gâteau. A condition d’oser le croquer, ce gâteau. Soyons plus précis dans l’emploi du verbe « croquer »: on peut choisir de « dévorer » le gâteau, en devenant blonde du jour au lendemain (voir mon précédent post sur les conseils et techniques pour devenir blonde) ; mais on peut aussi décider de le « déguster », un petit morceau à la fois, en devenant blonde progressivement. Ce qui permet aussi de se laisser une chance de retourner facilement en arrière. Pas bête… Alors pour celles qui ne souhaitent pas franchir le cap subitement, mais qui ont cette irrépressible envie de s’essayer au blond, voici quelques techniques qui vous permettront d’oser le blond, tout en douceur…

Technique 1: Le Tie and Dye

Il s’agit d’un éclaircissement plus ou moins prononcé des demi-longueurs et pointes (les racines restant intactes). L’idée est de réaliser un dégradé de couleurs en partant généralement d’une couleur plus foncée (la base naturelle des cheveux) pour aller vers une couleur plus claire. En effet, c’est ce qui donnera un aspect naturel car les cheveux ont, sous l’effet du soleil, naturellement tendance à s’éclaircir sur les pointes. Pour plus d’originalité, il sera cependant possible d’opter pour un Tie and Dye inversé, plus foncé aux racines qu’à la base des cheveux.

A savoir que le Tie and Dye peut être décliné en toutes les couleurs, le plus connu pour les brunes étant le miel ou caramel. Pour les bases plus claires, un blond plus prononcé sera de rigueur.
Cependant, rien ne vous empêche de faire ce que vous souhaitez! Il vous sera en effet possible d’opter pour un Tie and Dye pastel (rose, bleu, vert,…), cuivré, ou même un Tie and Dye rouge sur cheveux noirs si vous aimez le contraste,… Tout dépendra de vos goûts!

Côté technique, pour être qualifié de réussi, un Tie and Dye ne doit pas présenter de démarcation nette (sauf si c’est un effet recherché). Par ailleurs, la totalité de la demi-chevelure est normalement modifiée ou éclaircie, et non pas seulement certaines mèches comme c’est le cas pour un balayage. Cependant, pour celles qui souhaitent quelque chose de plus subtil et léger, il est possible de faire un balayage sur la demie chevelure. Disons que ce sera un « balayage façon Tie and Dye »!

Le principal avantage du Tie and Dye comparé à un balayage classique est que l’on peut le laisser évoluer pendant (très) longtemps. Il demande beaucoup moins d’entretien, si ce n’est pas du tout. Disons que tant que vous ne couperez pas vos cheveux, l’éclaircissement persistera sur les pointes.
Et si vous trouvez que l’ensemble manque de brillance au bout de quelques mois, votre coiffeur pourra simplement vous appliquer une patine pour redonner de l’éclat et des reflets à votre chevelure. Si vous vous en lassez, il est toujours possible de le recouvrir avec des techniques de coloration.

Technique 2: L’ombré

Le principe est le même que pour un Tie and Dye: il s’agit d’un dégradé de couleur, allant en général du plus foncé vers le plus clair. Ce qui change: la hauteur. En effet, l’ombré « remonte » plus haut que le Tie and Dye, ne laissant qu’une dizaine de centimètres environ de racines, et pouvant donner l’impression d’un balayage ayant repoussé. Comme pour le Tie and Dye, il est possible d’éclaircir toute la partie basse de la chevelure, ou de le faire à la manière d’un balayage en ne travaillant que certaines mèches. Pour que ça reste naturel, il ne faut pas qu’il y ait trop de tons d’écart entre les mèches décolorées et la base de vos cheveux (3 à 4 tons suffisent).
Ce qui est en général joli avec cette technique: elle donne plus de contraste et de la profondeur aux racines.

A noter qu’un ombré non entretenu se transformera tout seul en Tie and Dye (car tout n’est que question de longueur). Magique, non?!

Technique 3: Le bronde

Le mot « bronde » est un mélange des mots « brune » et « blonde ». Il s’agit d’un balayage, tout bêtement, mais d’un balayage blond miel ou doré sur une base brune. Le balayage est cependant assez léger et ombré (car les racines sont gardées naturelles), et on peut décider pour plus de légèreté encore de ne le localiser que sur le pourtour du visage et sur les demi-longueurs et pointes, ou alors « sous » la chevelure (c’est-à-dire sur la partie des cheveux se situant au niveau de la nuque). Vous l’aurez compris, par balayage léger on entend que la quantité de mèches décolorées est plus faible que pour un balayage classique. Le rendu donne une impression de blond peu prononcé: vous resterez donc dans la catégorie « brunes », mais avec des reflets plus clairs ce qui apportera une jolie impression de lumière à votre chevelure.

Technique 4: Le glaçage ou le flash

Cette technique est à privilégier pour les coupes plus courtes seulement. Pour réaliser cet effet soleil, votre coiffeur ne viendra appliquer la couleur (ou décoloration) que sur les pointes de vos cheveux, et à la main. Je trouve cela joli sur les coupes courtes très bouclées, cela donne un bel effet soleil. C’est moins à mon goût pour les cheveux raides, me donnant l’impression d’un effet un peu négligé (car la démarcation est assez nette sur les pointes). Mais encore une fois, tout est question de goût!

Voilà, vous avez désormais en main toutes les techniques qui vous permettront de devenir blonde progressivement. Alors, ça se tente, non?!

Je veux devenir (un peu) blonde !

Autres articles

La grande arnaque du « greenwashing »

Irene

Soins contre la chute des cheveux – 3ème partie

Irene

Soin hydratant bio pour les cheveux : comment choisir ?

administrateur

Brosse en poils de sanglier, bienfaits et technique

Irene

Cystine B6 pousse cheveux, avis et effets secondaires

Irene

Entrez au Jardin des Couleurs

Irene