mylovehair.com
Prurit aquagénique
Lifestyle

Prurit aquagénique : le retour maudit des démangeaisons

Le prurit aquagénique, kezako ? Un truc pas très très sympa pour ma peau, qui me tombe dessus une fois de temps en temps et qui me rend folle. Je vous en parlais en janvier 2016 dans un article consacré aux démangeaisons après la douche. Eh bien voilà, ça recommence. Et j’avais besoin d’en parler.

Qu’est-ce qu’un prurit aquagénique ?

C’est tout simplement le fait d’avoir des démangeaisons dès que la peau est en contact avec de l’eau. Sympa, n’est-ce pas ?! Ces démangeaisons peuvent être plus ou moins aigües selon l’intensité de la crise : picotements, sensation de brûlure, impression de piqûre… Cela arrive toujours après avoir été en contact avec de l’eau, que ce soit l’eau de la douche évidemment mais aussi de la transpiration et dans le pire des cas… l’eau de pluie.

Le prurit aquagénique est généralement bien présent sur tout le corps sauf la tête, les paumes des mains et la plante des pieds. Personnellement quand ça me prend, c’est surtout sur les bras et les jambes. Et au maximum des crises, le ventre est lui aussi touché. Il m’arrive parfois de souffrir tellement que je bouge dans tous les sens, rien ne me soulage… je me sens alors très irritable.

Je précise que le prurit aquagénique peut être déstabilisant car on ne trouve pas de trace de lésion sur le corps : pas d’apparition de boutons ou de plaies à l’horizon. Evidemment, il n’est pas non plus la résultante d’une prise de médicament, et la peau ne présente pas forcément de problème le reste du temps.

Le prurit aquagénique et moi : ce que j’ai remarqué

Voilà des années que j’en souffre. J’ai naturellement consulté des dermatologues qui m’ont tous plus ou moins tenu le même discours : on ne peut rien faire. Ou : prenez des antihistaminiques pour vous soulager pendant une crise. D’autres dermatologues ont plutôt penché pour une dermatite atopique.

En période de crise, je prends un antihistaminique environ 20-30 minutes avant de filer sous la douche. Parfois ça fonctionne et les démangeaisons sont légères. Parfois, c’est une opération succès complètement avortée.

Avec le temps, j’ai constaté que les produits de beauté qui me semblaient être une solution ou un pansement pendant la crise ne fonctionnaient plus. A ce jour : plus aucun produit lavant et hydratant ne me soulage. Je n’ai pas d’autre choix que de subir la crise, d’attendre qu’elle passe. Parfois c’est réglé en 10 minutes. Parfois en 40. Et ce sont alors de longues minutes d’attente, allongée sur le lit en petite culotte à faire des exercices de respiration pour tenter de me calmer et de gérer la douleur. Impossible de m’habiller avant que la crise soit passée : ça ne me soulage pas, et je ne supporte pas le contact avec un linge trop proche du corps.

Enfin, dernier constat : la crise de prurit aquagénique survient systématiquement après un retour au soleil, quand la peau a tendance à desquamer et à être sans doute plus sèche. Je tente en ce moment une cure de gélules pour nourrir & hydrater de l’intérieur, pour le moment ça n’est pas fou fou… J’ai essayé de me gommer le corps la semaine dernière : mal m’en a pris, la crise est devenue tellement aigüe que j’ai failli réveiller les voisins avec mes cris d’orfraie.

Alors, qu’est-ce que je fais contre ce prurit aquagénique ?

Je prends mon mal en patience. J’essaie déjà de travailler sur un point : ne pas angoisser avant d’aller prendre une douche. Car je me dis que le psy peut jouer et booster une crise sans le vouloir. Donc je me calme, j’organise presque une « cérémonie de la douche » en croisant les doigts pour que ça se passe bien. Et j’attends que la crise soit passée au bout de quelques semaines voire même deux mois… Oui, c’est long. Mais c’est comme ça, paraît-il…

#VieDeMerde

Tags: allergie à l’eau, démangeaisons après la douche, dermatite atopique, peau atopique, prurit aquagénique

Autres articles

Urban Decay lance la palette Naked Skin Shapeshifter

Irene

Glycérine : à quoi sert-elle dans les produits cosmétiques ?

Irene

Rangement maquillage : comment s’y prendre ? Mes conseils

Irene

Thalasso Royan : j’ai testé une cure de 6 jours

Irene

Brosse visage : pour ou contre ? Comment bien l’utiliser ?

Irene

Le très beau projet caritatif de Benefit (et une invitation très VIP)

Irene