mylovehair.com
hygiène intime
Lifestyle

Et si on parlait d’hygiène intime ?

L’hygiène intime est souvent un sujet dont on ne parle pas vraiment sur les blogs beauté ou chaînes youtube. Par pudeur, sans doute. Par peur du manque de glamour, certainement. Et pourtant, l’hygiène intime fait partie de notre quotidien à toutes. C’est généralement quelque chose qui nous a été inculqué par une figure maternelle, voire même par le médecin de famille.

Quand Rogé Cavaillès m’a approchée pour communiquer autour de sa gamme d’hygiène intime, j’ai tout de suite dit oui. Déjà parce que c’est une marque qui m’accompagne depuis ma plus tendre enfance, je la connais très très bien. Mais aussi parce que le sujet m’intéresse beaucoup : je ne l’ai pas encore abordé ici en 10 ans de blog. Je sais à quel point les articles décryptages vous accompagnent… alors je me suis dit qu’un petit guide hygiène intime pourrait aider les plus jeunes d’entre nous qui n’osent pas forcément en parler à leur Maman ou à leurs copines. Vous me suivez ?!

L’hygiène intime et moi, mes petites anecdotes

Je trouvais que pour entrer dans le vif du sujet, il valait mieux que je vous parle de moi, ma vie, mon oeuvre. Au moins chacune pourra y aller de sa petite anecdote sans gène puisqu’après tout, moi aussi je me prête au jeu…

Figurez-vous que j’ai une malformation rénale qui m’enquiquine depuis de très nombreuses années. Quel rapport avec le savon, allez-vous me demander ?! Attendez, j’y viens. Mes reins sont tellement farceurs que je ne souffre jamais d’infection urinaire classique. Non, chez moi, ça vire direct à la pyélonéphryte avec la grosse fièvre, les urgences et les antibios. Avec mon urologue, on a trouvé comment limiter au maximum ces événements fort peu rigolos, en marge d’un traitement médicamenteux. Ca va vous paraître bête mais il m’a donné un cours d’hygiène intime. Et depuis, bah… ça va beaucoup mieux :

  • Quand on est sensible de cette zone, il vaut mieux porter des culottes en coton. J’ai dû m’acheter un seul string dans la vie, pour voir ce que ça donnait. Je l’ai jeté, de toute façon je n’aimais pas. Et depuis Petit Bateau est mon meilleur ami. Idem pour tous les sous-vêtements en synthétiques. Direction la poubelle !
  • Les jeans slims ? Oui je vous l’accorde, ça met en valeur la silhouette quand on est un format mini comme moi… Mais, c’est serré. Et on ne respire pas. Et ça peut vite devenir un nid à bactéries quand on transpire. Alors, je garde mes pantalons serrés pour l’hiver. Je les oublie l’été, préférant des choses plus amples.
  • Changez votre tampon régulièrement. J’étais du genre très très sérieuse à ce sujet avant de connaître mon charmant urologue. Mais on s’est rendu compte que les conseils classiques du type : « ne le portez pas plus de 4 à 6 heures »… ça ne fonctionnait pas chez moi. Désormais, je ne garde jamais un tampon plus de 2 heures en journée.
  • Se laver c’est bien, mais ne pas trop se laver c’est super aussi. Etant devenue maniaque de la propreté, j’avais tendance à me décaper la zone intime. Evitez, vraiment. Tous les dermatos vous diront qu’il faut effectivement se laver au quotidien sur cette zone, mais pas 3 fois par jour non plus…
  • Après un rapport sexuel, arrangez-vous pour vous rincer/laver ou à minima faire pipi.
  • Ne jamais garder un maillot de bain mouillé sur soi. Voilà pourquoi j’ai toujours 1 ou 2 maillots de rechange dans mon sac de plage ! En plus c’est confortable : on ne laisse pas la serviette trempée, on reste au sec pendant qu’on fait la crêpe !
  • Utiliser des produits dédiés à l’hygiène intime, surtout en période sensible.

Et le savon, c’est bien pour l’hygiène intime ou pas ?

Je pose la question ici, parce que je vous vois déjà arriver avec vos gros sabots ! Certaines vont me dire : « bah moi je me lave avec mon gel douche habituel, tout va bien ». Ok, mais peut-être que votre gel douche est sans savon ? Ce qui en soi est déjà une très bonne chose pour votre hygiène intime, en fait ! Ou peut-être pas…

Bref, quoi qu’il en soit, voici pourquoi j’ai tendance à privilégier les produits de toilette intime Rogé Cavaillès, surtout en période de règles ou d’infections :

  • parce qu’ils respectent le pH de ladite zone, on parle alors de soins au pH physiologique.
  • parce qu’ils sont sans savon, ce qui ne les rend pas agressifs vis-à-vis de la flore vaginale.
  • parce qu’ils sont garantis comme étant testés sous contrôle gynécologique et pédiatrique. Ca me rassure.
  • parce qu’ils sont hypoallergéniques.

La zone intime est tellement fragile qu’elle nécessite qu’on en prenne soin, sans la brutaliser… Par exemple, je n’utilise jamais de gant de toilette et me nettoie avec les mains nues. Les gants de toilettes sont parfois un nid à bactéries, pour peu qu’on les laisse sécher sur le rebord de la baignoire… Je préfère éviter ! Pour vous dire, les produits sont tellement doux que je me suis déjà lavé entièrement le corps pendant des mois avec, à l’époque où je souffrais de dermatite atopique. Comme quoi…!

Rogé Cavaillès & l’hygiène intime : présentation de la gamme

Rogé Cavaillès propose différents soins d’hygiène intime. Afin de vous aider à les choisir, voici un petit récap’ :

Pour les muqueuses « normales », deux soins sont parfaitement recommandés.

  • Soin Toilette Intime Extra-Doux :
    Parfait pour un usage quotidien – En gros, c’est le plus basique des soins lavants parce qu’il est très doux. C’est celui que je recommanderais à celles qui n’ont pas de souci particulier mais qui souhaitent simplement utiliser un produit d’hygiène adapté. C’est la référence que je connais très bien chez Rogé Cavaillès.
  • Soin Toilette Intime Gel Fraîcheur :
    Parfait pour un usage quotidien également – Lui aussi est très basique, mais je le recommanderais davantage à celles qui recherchent un peu de fraîcheur. La marque a ajouté du Menthyl Lactate pour que la sensation de fraîcheur perdure dans la journée. Je ne l’ai pas encore testé, mais je le garde de côté pour l’été.

Si vous rencontrez des petits soucis de sensibilité ou de sécheresse, tournez-vous vers des soins d’hygiène plus adaptés à vos besoins :

  • Soin Toilette Intime Protection Active :
    Honnêtement, je ne le connais pas du tout mais la marque m’a expliqué qu’il renfermait des actifs apaisants mais aussi protecteurs au niveau de l’équilibre intime.
  • Soin Toilette Intime Spécial Sécheresse :
    Celui-ci est une base lavante très très très douce qui assure de la protection et du confort.

Enfin, sachez qu’un soin dédié existe également pour celles qui souffrent de mycoses. La marque a également développé une série de lingettes intimes qui rafraîchissent et apportent aussi de la douceur et du confort : c’est pratique pour le sac à main ou les voyages !

Publi-rédactionnel

Tags: hygiène intime, rogé cavaillès, soin

Autres articles

Baume démaquillant : à quoi ça sert ? Lequel choisir ?

Irene

Glycérine : à quoi sert-elle dans les produits cosmétiques ?

Irene

L’épilation définitive au laser, 5 mois plus tard

Irene

Les plus belles collections maquillage de fin d’année

Irene

Highlighter culte : celui-ci se vend toutes les minutes dans le monde

Irene

Eye Art Palette Laura Mercier : WAOUH !

Irene